le billet

Les femmes PDG, cibles privilégiées des investisseurs activistes

Il était une fois aux États-Unis, comme en France d'ailleurs, très peu d'entreprises dirigées par des femmes . Yahoo , Pepsi , General Motors ... Mais parmi elles, 100% sont la cible du grand méchant loup : des fonds d'investissement activistes . Prenons l'exemple du constructeur automobile General Motors : il a battu tous ses records de vente l'an dernier, mais un fonds actionnaire de l'entreprise veut encore plus, il fait pression pour rentrer au conseil d'administration et pour que General Motors rachète ses propres actions pour doper son cours de bourse. Certains croient donc détenir la baguette magique, tandis que les femmes chefs d'entreprise subissent le maléfice du doute .Les femmes patronnes, cibles privilégiées des fonds activistes, mais elles sont aussi plus nombreuses à se faire chasser de leur poste .

c’est pas si simple | le débat d’On n’arrête pas l’éco

L'actualité économique vue par Christian Chavagneux (Alternatives économiques et Alter Éco +) et Emmanuel Lechypre (BFM Business).

  • Faut-il choisir entre hausses de salaires et emploi ?

Les grèves pour les salaires sont de retour ! Beaucoup d'entreprises négocient en ce moment les augmentations annuelles qui viendront peut-être arrondir les fins de mois. Ce qui fait bouger syndicats et salariés . Les chauffeurs routiers ont ouvert le bal, suivis par Aéroports de Paris , les supermarchés chinois Tang à Paris, rassemblement chez Thalès et débrayage chez Michelin . Tout cela ramène à la question posée par le ministre de l'Économie en novembre dernier : faut-il choisir entre hausses de salaires et emploi ?

  • La Cour des Comptes, pessimiste sur le budget

Du porte-monnaie des Français à celui de l'État : la Cour des Comptes a remis cette semaine son rapport annuel : 1500 pages ! Comme d'habitude, la Cour pointe quelques dérives choquantes et, comme d'habitude, elle émet des doutes sur les engagements de l'État en matière de déficit .

ça se passe comme ça là-bas

Les droits de retransmission exorbitants du football anglais

ballons de football
ballons de football © Reuters

Comme un ballon qui gonfle, gonfle et n'arrête pas de gonfler, les droits de retransmission télé du championnat de football anglais sont de plus en plus chers . C'est même le championnat de foot le plus cher au monde . Avec un véritablejackpot cette semaine : les chaînes ont dépensé 7 milliards d'euros pour les droits télé des saisons 2016 à 2019.

Franck Mathevon nous appelle de Londres.

les gens qui comptent | le reportage d’On n’arrête pas l’éco

Grandeur et décadence des centres commerciaux

Centre Commercial #3
Centre Commercial #3 © CC BY-NC-ND 2.0 / Ivan Constantin

En 2014, nombreux sont lesnouveaux centres commerciaux qui ont ouvert leurs portes et plusieurs projets d’ouverture (comme à Marseille) sont encore en cours pour les années à venir.

Au final, rien qu’en Île-de-France, plus de 350 000 mètres carrés de centres commerciaux ont été inaugurés , avec le tiers des projets qui dépasse 10 000 mètres carrés. Il faudrait compter en moyenne cinq ans avant de pouvoir dire si, oui ou non, ces nouveaux méga-centres commerciaux sont rentables .

Sauf que... la plupart d’entre eux n’atteint même pas ses objectifs la première année . Quant aux plus anciens centres, ils souffrent tout autant…

Forte concurrence, e-commerce, crise économique, loyers élevés, besoin de renouvellement… autant de facteurs qui amènent à une question :y a-t-il trop de centres commerciaux en France ?

Reportage de Valérie Cantié .

les invités

« Quelle diversité pour la pensée économique ? »

Benjamin Coriat & Jean-Hervé Lorenzi
Benjamin Coriat & Jean-Hervé Lorenzi © Radio France / --
  • Benjamin Coriat , économiste, membre du collectif des Économistes atterrés

  • Jean-Hervé Lorenzi , économiste, Président du Cercle des économistes

Quatre jours après la soirée de débat public organisée par le journal Le Monde ce mardi 10 février autour de la question « Où va l’économie mondiale ? », soirée de débat public qui réunissait pour la première fois des personnalités issues des dix laboratoires d’idées et institutions de réflexion économique les plus connus en France.

L'Association française pour l'économie politique (Afep) a mis en ligne une pétition en faveur du pluralisme dans la pensée économique . La devise ? A quoi servent les économistes... surtout s’ils pensent tous la même chose ? L’Afep poursuit comme objectif la circulation d’idées et le renforcement du pluralisme en économie. CONSULTER LA PÉTITION

ma vie au boulot

En entreprise, la rupture est conventionnelle

Sandrine Foulon
Sandrine Foulon © Radio France / Michel Labelle

Cette chronique aurait pu dire que les couples se forment au bureau , que 30 % des Français ont eu une liaison avec un collègue marié et même 21 % avec leur patron-ne , selon des révélations du site CareerBuilder . Mais non. Souvenons-nous plutôt de cet aphorisme de Laurence Parisot : « L’amour est précaire, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? »

Chronique signée Sandrine Foulon.

Les liens

le twitter d'On n'arrête pas l'éco Retrouvez-nous sur Twitter : @narretepasleco et réagissez en direct !

Le cercle des économistes

Les économistes atterrés

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.