le billet

Les déstockeurs en ligne vont-ils sauver les marques ?

démarrage en demi-teinte des soldes d'hiver
démarrage en demi-teinte des soldes d'hiver © reuters

Les soldes d'été démarrent mercredi presque partout en France. Mais avec l'essor de la vente en ligne, on peut se demande quel est l'intérêt de ces six semaines de rabais en magasin , alors que les prix cassés fleurissent toute l'année sur Internet ? Les promotions permanentes du Web poussent en effet à la baisse notre budget dédié aux soldes. On prévoit de dépenser 26 % de moins cette année , prédit un un sondage publié cette semaine : 164 € en tout pour les soldes d'été .

Et pourtant, les spécialistes du commerce en ligne l'affirment, ils sauvent les marques et les boutiques de prêt-à-porter . C'est le patron de ShowroomPrivé , deuxième site de vente privée français, qui le dit. Il affiche 40 % de croissance par an , mais affirme que c'est bon __ pour les boutiques en dur, les vrais magasins.

D'abord, parce qu'ils ont besoin dese débarrasser de leurs stocks . Ensuite, la vente en ligne, joliment mise en scène, permettrait aux marques de se faire connaître. Enfin, le spécialiste des ventes privées apporterait aux acteurs traditionnels de précieuses données sur les clients : leur âge, leur lieu d'habitation, les produits qui marchent, dans quelles régions et les niveaux de prix acceptables. C'est le fameux eldorado du Big-Data .

Bref, conclut le spécialiste de la vente en ligne, "pour les marques et magasins traditionnels, nous sommes de vrais partenaires . On en sauve même certaines en fin d'année.Nous n'avons pas tué les soldes ! "

2'12

BILLET ONAPLE 2006

c’est pas si simple | le débat d’On n’arrête pas l’éco

L’actualité économique vue par Christian Chavagneux (Alternatives économiques et Alter Éco +) et Jean-Marc Vittori (Les Échos ).

  • Économie et écologie, un mariage compliqué ?

Économie, écologie, même combat ? La question se pose à moins de six mois de la Conférence environnementale de Paris, la COP21 . L'exigence écologique ne risque-t-elle pas, au contraire, de peser sur la croissance , ou sur l'emploi, comme le craint le patron du constructeur automobile Renault , Carlos Ghosn . Cette semaine un rapport, remis à François Hollande par l'ancien ministre Pascal Canfin , esquisse des solutions.

8'26

Débat ONAPLE 2006 1/2

  • Le grand retour de la petite reprise

Il est sain de prendre régulièrement le pouls du malade : la reprise économique est-elle là en France ? Il y a eu du nouveau cette semaine, l'Insee prévoit une croissance à 1,2 % cette année , c'est plus que ce que promet le Gouvernement.

5'46

Débat ONAPLE 2006 2/2

ça se passe comme ça là-bas

En Allemagne, l’impôt à la source existe déjà

Si la reprise arrive, les Français vont bien finir par gagner plus , et doncpayer plus d'impôts . Cet impôt sur le revenu, qui sera bientôtprélevé directement sur la feuille de paie des salariés . Ce sera une réalité en 2017 . Le Gouvernement s'y engage cette semaine. Il faut dire que la France est l'un des derniers pays à ne pas pratiquer l'imposition à la source. Avec par exemple, la Suisse ou Singapour .

En Allemagne, le système existe depuis le XVIIe siècle.

2'19

ESP ONAPLE 2006

Cyril Sauvageot nous appelle de Berlin.

les gens qui comptent | le reportage d’On n’arrête pas l’éco

Les startupsdécollent dans l’aéronautique

Starburst Accelerator
Starburst Accelerator © Starburst Accelerator / Starburst Accelerator

L’industrie aéronautique se porte plutôt bien, notamment dans les pays émergents . Dans 15 ans, il y aura en effet dans le ciel deux fois plus d’avions qu’aujourd’hui .

Pour faire face à cette expansion et s’adapter à l’ère du numérique , les grands groupes industriels se mettent donc à collaborer avec des startups , ces entreprises, appelées aussi jeunes pousses , qui fleurissent dans le domaine des nouvelles technologies .

En France, certaines d’entre elles sont accompagnées par Starburst , un accélérateur de startups spécialisées dans l’aéronautique, installé à Paris. Ses pépites ont été invitées pour la première fois cette année au Salon du Bourget, avec un stand spécialement dédié.

8'17

Reportage ONAPLE 2006

Reportage de Cyril Peter .

l’invité

Depuis 2008, les ventes de livres se tassent. En 2014, elles ont baissé de 1,3 %. C'est un tassement très modéré. Notre secteur résiste très bien.

Vincent Montagne (SNE) - Salon du Livre de Paris 2015
Vincent Montagne (SNE) - Salon du Livre de Paris 2015 © Certains droits réservés - CC BY-SA 2.0 / ActuaLitté
11'01

Invité ONAPLE 2006

Vincent Montagne , Président du Syndicat national de l’édition et Président-directeur général de Médias Participations, dévoile en exclusivité les chiffres du secteur.

ma vie au boulot

Sandrine Foulon
Sandrine Foulon © Radio France / Michel Labelle

Au boulot, un ramadan sans ramdam Le ramadan a débuté avant-hier, en plein bac, mais aussi en plein boulot pour les Musulmans qui décident de jeûner . Peuvent-ils avoir droit à des aménagements particuliers ?

2'14

Ma Vie au boulot ONAPLE 2006

Chronique signée Sandrine Foulon .

Les liens

le twitter d'On n'arrête pas l'éco Retrouvez-nous sur Twitter : @narretepasleco et réagissez en direct !

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.