le billet

Les trois faces de "Big Moustache"

Christophe de Margerie
Christophe de Margerie © IP3 / Maxime Jegat

Pour certains, il était une "Big Moustache ". C'était le surnom de Christophe de Margerie, le patron de Total, décédé lundi dans un accident d'avion . Et l'image de lui offerte par la presse dès l'annonce de sa mort était hagiographique : le grand défenseur de l'excellence française , le bon vivant, toujours une blague dans l'ascenseur...

Mais pour d'autres, Christophe de Margerie, c'était le mal en personne ! L'affaire "pétrole contre nourriture", les investissements en Birmanie, des bénéfices de 11 milliards par an et pas d'impôts payés en France (même s'il disait le regretter)...

Margerie, côté pile ; Margerie, côté face.

Mais il y en a un troisième : Christophe de Margerie, syndicaliste ! Mais oui, le PDG de Total a milité à la CFE-CGC nous apprend le site Internet du magazine Challenges, comme secrétaire adjoint du comité d'entreprise. Et il n'était pas du genre à dire Amen à tout ce que réclamait la direction, raconte un ancien camarade. Il savait exploiter la faille de la partie adverse .

De quoi, peut-être, synthétiser ses deux côtés.

c’est pas si simple | le débat d'On n'arrête pas l'éco __

  • Est-ce qu’on stresse pour les stress-tests ?

La Banque centrale européenne (BCE) dévoilera ce dimanche le résultat d'un examen sans précédent des bilans de 130 banques européennes. Il s'agit là d'une étape essentielle avant la mise en place d'une union bancaire européenne. Grâce à ces tests, censés dresser le tableau le plus exhaustif et le plus fidèle possible de la situation du secteur, la BCE espère restaurer la confiance des investisseurs dans les banques européennes afin de favoriser la reprise du crédit aux entreprises et aux ménages , l'une des clés du redémarrage de l'économie des Dix-Huit.

  • Le contrat unique : solution au chômage ?

Le chômage a rebondi en septembre en France de 0,6% dans la catégorie la plus observée par rapport au mois précédent, après une baisse de 0,3% en août, selon les chiffres publiés ce vendredi par le ministère du Travail.

Soyons honnêtes : nous sommes en échec.

François Rebsamen, ministre du Travail

"Soyons honnêtes : nous sommes en échec", commente le ministre du Travail, François Rebsamen , dans une interview publiée sur le site internet du Parisien. La publication de ces chiffres intervient au moment où le débat renaît en France sur une éventuelle réforme de l'assurance chômage et l'idée d'un contrat de travail unique, évoquée par le Premier ministre Manuel Valls.

L'actualité économique vue par Christian Chavagneux (Alternatives économiques) et Emmanuel Lechypre (BFM Business).

ça se passe comme ça là-bas

Le budget français s’invite à Bruxelles.

Mercredi prochain, la Commission européenne décidera si lebudget 2015 du gouvernement Valls « manque gravement » aux engagements répétés de la France de réduire ses déficits.

Quentin Dickinson nous appelle de Bruxelles.

les gens qui comptent | le reportage d'On n'arrête pas l'éco

Vacances à la carte, patrons à la cool ?

Virgin est le dernier à s’être lancé : la firme de Richard Branson propose à ses salariés des vacances illimitées. C’est Netflix qui l’a inspiré, dit-il. Le géant du téléchargement légal s’est lui-même aligné sur un concept très californien, très « Silicon Valley ». Là-bas, de nombreuses start-ups appliquent des vacances à volonté .

En France, où la moyenne des congés annuels est de six semaines, une petite entreprise a tenté le coup dès sa création : la société Evercontact , installée à Paris. Cela fait quatre ans que cela fonctionne. Mais tout le monde y trouve-t-il son compte ?

Reportage de .

l’invité

Vérone Mankou
Vérone Mankou © Radio France / Hugo Combe

Du 21 au 24 octobre se tient l'édition 2014 du World Forum, à Lille. C'est le rendez-vous annuel des acteurs internationaux de l'économie responsable . Parmi eux, Vérone Mankou , Président et fondateur de la société VMK et ainsi père de la première tablette et du premier smartphone africains, est l'invité d'On n'arrête pas l'éco .

Vérone Mankou (Verone Mankou, designer of first African tablet computer, at eTri Labs)
Vérone Mankou (Verone Mankou, designer of first African tablet computer, at eTri Labs) © CC - Certains droits réservés / Wayan Vota

A seulement 28 ans, Vérone Mankou symbolise le dynamisme du continent africain.

Son obsession : rendre la technologie accessible à tous. Après avoir fabriqué les premiers smartphones et tablettes africains, il lance en 2014 une « tablette pour le développement », dédiée à l’éducation, la santé et l’agriculture, au prix de 60$.

Tout le monde est parti [fabriquer] en Chine. Mais on voit que les prix ne cessent de grimper, grimper. Il faut trouver une autre terre. [...] Il y a eu un temps pour l'Amérique, il y a eu un temps pour l'Europe, aujourd'hui nous sommes en Chine.

Nous pensons que demain sera le temps de l'Afrique.

Vérone Mankou, Président et fondateur de VMK

__

ma vie au boulot

Droit à la formation : le changement, c'est maintenant !

Nous allons bientôt tous disposer d'un nouveau compte personnel de formation. Mais que va-t-il se passer avec l'ancien droit individuel à la formation, le fameux DIF ?

Chronique signée Sandrine Foulon .

Les liens

le twitter d'On n'arrête pas l'éco Retrouvez-nous sur Twitter : @narretepasleco et réagissez en direct !

VMK - Tablettes tactiles et téléphones VMK a vu le jour en 2009 avec comme spécialité la communication interactive et technologies Internet. Aujourd’hui, avec un capital de 250 Millions de Francs CFA (500.000 dollars USD), la société s’est réorientée vers les technologies mobiles, plus précisément dans la conception des produits grands publics (tablettes tactiles et Smartphones). VMK opère toujours dans ses spécialités historiques en continuant à offrir des services dans la communication Internet et dans la conception d’applications web et mobile pour entreprises.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.