Voilà comme dans nombre de ses films, un personnage d’Arnaud Deplechin, qui se débat dans l’existence et qui tente quelque chose avec la psychanalyse..

Annie Hall et Woody Allen dans Annie Hall
Annie Hall et Woody Allen dans Annie Hall © AFP

Et ils sont nombreux les cinéastes à avoir choisi de mettre leurs personnages sur le divan..

Les situations sont souvent cocasses, drôles et pleines de clichés sur la psychanalyse…

Moins évident, c’est la façon dont le cinéma a souvent malgré lui, représenté des thèmes chers à la psychanalyse ; l’inconscient, la projection, ou encore l’identification

Des thèmes universels aussi, sujets de préoccupations théoriques depuis Freud : l’amour, le trauma, le genre, la féminité..

Alors comment la fiction s’est elle emparée de ces sujets pour nous y faire réfléchir ? quelle est l’approche psychanalytique qui s’y déploie ? comment le cinéma parvient-il à saisir quelque chose de l’inconscient ?

En somme, comment le cinéma parle de psychanalyse ?

C’est notre sujet aujourd’hui

Sur le divan

Le témoignage sur la psychanalyse de la romancière Nina Bouraoui.

Programmation musicale

  • Frontier psychiatrist, The avalanches, 2001, Delabel.
  • The run, The inspector Cluzo, 2016, Fucktheassplayer.
  • El beach, The Liminana, 2016, Lionel Liminana.
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.