Cette semaine, on se lance sur Tinder sur ordinateur, on découvre pourquoi quand vous ne souriez pas vous avez l'air de faire la tête, et on revient après la pub.

La comédienne Kristen Stewart, spécialiste de la "Resting bitchy face", en 2016 à Cannes
La comédienne Kristen Stewart, spécialiste de la "Resting bitchy face", en 2016 à Cannes © AFP / Laurent Emmanuel

Tinder débarque sur vos ordinateurs

La fameuse application Tinder, qui permet de faire des rencontres en quelques clics (ou plutôt en quelques glissements) évolue. Tinder, c'est ce système qui vous permet de rencontrer la personne de votre vie (ou de votre nuit) en faisant glisser sa photo d'un côté si elle vous plaît, de l'autre si elle ne vous plait pas. Une recette qui a séduit 50 millions d'utilisateurs dans le monde, mais qui s'enrichit d'une nouvelle fonction.

Tinder quitte le smartphone pour lancer une version dédiée aux écrans d'ordinateurs, "Tinder Online". Le principe reste exactement le même, mais dépouillé de ses fonctions les plus marquantes, notamment la géolocalisation des utilisateurs ou la simplicité d'utilisation : faire glisser une photo c'est plus difficile avec une souris qu'avec le doigt...

Mais l'entreprise précise : les utilisateurs actuels de l'application ne sont pas la cible numéro un. Tinder cherche à toucher ceux qui n'ont pas accès à des smartphones performants (sans 4G ou avec peu de mémoire interne), et donc à atteindre de nouveaux marchés. Pour preuve, la liste des pays où le nouveau service a été lancé regroupe essentiellement des pays émergents : Brésil, Colombie, Philippines, Argentine ou Mexique... mais aussi l'Italie ou la Suède. Pour la France c'est pour bientôt.

Quand un gag Internet devient une étude scientifique

L'histoire commence en 2013 avec la publication d'une vidéo évoquant la difficulté de vivre avec une "Bitchy resting face", comprenez une "tronche de peste au repos". Cette vidéo a fait des émules : on connait tous quelqu'un qui donne l'impression de faire la tête sans le vouloir. Identifier les célébrités touchées par ce fléau est ce fléau est devenu un classique des réseaux sociaux et même de la presse people : en vrac les actrices Kristen Stewart et Isabelle Huppert, l'interprète d'Iron Man Robert Downey Junior ou David Bowie. Le tout prouvé par de nombreuses images et GIF animés.

Deux très sérieux chercheurs en science comportementale ont mené une étude pour savoir si cette Resting bitchy face existait vraiment, et si elle avait une explication scientifique : la réponse est oui ! Ces deux chercheurs ont demandé à un logiciel d'analyser les photos de 10.000 personnes en observant 500 points sur le visage.

Et sur toutes les photos estampillées Resting Bitchy Face, le logiciel a vu une expression de mépris caractérisée par des yeux légèrement plissés et un petit recourbement des lèvres. Il y a donc bien des caractères objectifs de cette expression et cela touche autant les hommes que les femmes...

La vidéo de la semaine : une page de pub complètement folle

C'est la nouvelle création du collectif Golden Moustache : une page de publicités qui reprend les codes des célèbres pubs des années 90 pour les tourner en parodies, comme les spots pour des médicaments qui passaient en boucle ou les publicités pour les jouets. C'est amusant à regarder et surtout très bien fait.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.