Cette semaine, au lendemain de la journée sans Facebook on découvre que le réseau social est moins déserté qu'on le croit. Et en vidéo de la semaine, on fait la rencontre d'un vidéaste qui s'est amusé à compter les tics verbaux de la YouTubeuse Enjoy Phoenix.

Le réseau social reste le plus utilisé dans le monde, aujourd'hui encore
Le réseau social reste le plus utilisé dans le monde, aujourd'hui encore © AFP / Daniel LEAL-OLIVAS

Ce jeudi 28 février, c'était la journée mondiale sans Facebook. Une initiative prise par des activistes qui veulent alerter sur les risques de la dépendance à Internet, et qui appelaient donc chacun et chacune à se déconnecter pendant 24 heures du réseau social. Un boyctt annuel lancé en 2011... et qui semble être un tour de force tant Facebook semble implanté dans nos vies.

Pourtant, on entend souvent dire que Facebook est en dégringolade et qu'il est en passe de se faire doubler par d'autres plateformes. C'est vrai... mais seulement chez les plus jeunes. Chez les 16-25 ans, selon un sondage réalisé par le site Diplomeo, 17% des sondés ont supprimé leur compte Facebook en 2018 et 50% des 16-18 ans n'utilisent tout simplement pas le réseau. 

À la place ce sont Snapchat et Instagram qui sont devenus les réseaux sociaux les plus populaires, utilisés par 73% des personnes de la tranche d'âge 16-25 ans.   

Facebook n'a pas dit son dernier mot pour autant : la jeune génération se détourne un peu du réseau social tout bleu foncé mais si on regarde les chiffres, celui-ci reste utilisé par 2,3 milliards de personnes dans le monde, 35 millions en France, et tout de même près de 7 jeunes français sur 10 dans la tranche 16 - 25 ans.

Et puis il y a toute la dimension sociale et politique de Facebook, évidemment très utilisés dans la mobilisation des gilets jaunes en France, mais aussi ces derniers jours en Algérie où c'est le réseau social qui sert de catalyseur à la mobilisation contre la nouvelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle. En Algérie il y a 40 millions d'habitants dont 21 millions sont sur Facebook, et plusieurs pages très consultées comme "1, 2, 3 viva l'Algérie" avec près de 900 000 abonnés jouent à la fois un rôle d'information et d'appel à la manifestation.

Pour ne pas perdre du terrain, Facebook essaie alors de se montrer sous son meilleur jour : le réseau social a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs d'effacer leurs données personnelles... alors même que ces données représentent son fonds de commerce. La raison, c'est que le réseau social n'est puissant pour les annonceurs que s'il est très fréquenté. Mieux vaut donc perdre quelques revenus plutôt que des utilisateurs. La question du commerce des données personnelles est très épineuse chez Facebook : l'an dernier un hashtag #deleteFacebook ("supprimer Facebook" avait même circulé après le scandale de l'aspiration de données par Cambridge Analytica.

La vidéo de la semaine

Il s'agit d'une chaîne YouTube intitulée Le Type dans la Vidéo... un vidéaste un peu artiste conceptuel qui revisite et pastiche façon absurde tous les formats de vidéo caractéristiques de la plateforme, de la FAQ, la foire aux questions, à la vulgarisation scientifique en passant par les tutos. Sa dernière grande oeuvre c'est d'avoir regardé TOUTES les vidéos de la youtubeuse Enjoy Phoenix : et d'en avoir extrait, par exemple, tous les tics comme "Du coup". Soit un total de 5213 "du coup" répertoriés entre 2012 et 2018 et compilés dans cette vidéo.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.