Cette semaine, on découvre un joueur atypique dans le jeu World of Warcraft, on explore les cultures numériques en podcast et on fait un point vexillologie (l'étude des drapeaux du monde) en vidéo.

Un tournoi de joueurs de Warcraft
Un tournoi de joueurs de Warcraft © AFP / Joe Scarnici / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Un panda pacifiste dans World of Warcraft

Le jeu World of Warcraft, l'un des plus connus dans le monde, est un jeu de rôle multijoueur en ligne dans lequel il faut (en raccourci) accomplir des quêtes et tuer des ennemis. Pour progresser dans le jeu, il faut rejoindre l'une des deux factions qui s’affrontent, l'Alliance ou la Horde, ce qui permet d'avancer sur la carte - et de neutraliser plein d'ennemis, ce qui rapporte le plus d'expérience et permet de passer des niveaux jusqu'à atteindre le niveau 120, le plus haut à ce jour. 

Et au milieu de ce monde en guerre : un pacifiste, un joueur qui n'a pas voulu choisir entre les deux camps. Ce partisan de la neutralité s'appelle Doubleagent et prend les traits... d'un panda. Comme il a refusé de choisir entre les deux factions qui s'affrontent dans le jeu, il est limité à sa zone de départ et ne peut pas voyager d'une région du jeu à l'autre, c'est la règle. 

Résultat : Doubleagent le panda s'est limité à deux actions... cueillir des fleurs et creuser des mines. Or cueillir et miner ça ne rapporte pas grand chose comme points d'expérience : il a donc fallu beaucoup de patience à Doubleagent pour faire progresser son personnage et le porter jusqu'au niveau maximal du jeu, au terme de plusieurs semaines d'acharnement - à titre de comparaison, les joueurs de très haut niveau sont passés du niveau 110 au 120 en un peu plus de quatre heures à peine. 

Ce genre de défi n'est pas vraiment une première, il y a quelques mois un joueur avait atteint le niveau 60 en ne faisant que chasser des sangliers.

Le podcast de la semaine : Club Internet, de Numerama

Rendons honneur au site spécialisé Numerama : c'est souvent une source d'inspiration pour cette chronique. Leur émission mensuelle s'appelle Club Internet (rien à voir avec feu le fournisseur d'accès à Internet), et chaque numéro explore en un peu moins d'une heure une grande tendance de la culture web

Dans la saison 2, depuis septembre, ce sont les liens entre les femmes et Internet qui sont en vedette. Dans le dernier épisode en date, l'équipe de l'émission reçoit Roxane ASMR, spécialiste de cette technique qui consiste entre autres à chuchoter dans un micro pour faire du bien aux oreilles (et au cerveau). 

La vidéo de la semaine : Le Point Culture sur les drapeaux

On a déjà parlé des Points Culture de LinksTheSun, mais la nouvelle émission, sortie il y a quelques jours, est toujours aussi intéressante. Dans cette nouvelle vidéo, il est question, de façon fouillée et amusante, des drapeaux du monde. On y apprend notamment que l'étude des drapeaux s'appelle la vexillologie - et plein d'autres choses...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.