Incorrigible, ce chroniqueur...
Incorrigible, ce chroniqueur... ©

Finis, le harcèlement et la violence sur Twitter ! Finies, les références à Star Wars (on en fait encore une dans cette chronique, mais promis après c'est terminé) ! Finie, l'hypocrisie quand on rend visite à sa grand-mère ! En 2016, le web sera sage.

Et si Twitter réussissait enfin à mieux encader certains comportements sur son réseau ? En tout cas le petit oiseau bleu nous l'a promis mardi dernier : "les comportements violents et les propos haineux" sur les timelines, c'est terminé ! Les nouvelles règles précisent désormais que les utilisateurs ne doivent "pas proférer de menaces ni inciter quiconque à la violence, ni se livrer au harcèlement d'autres personnes, ou inciter à le faire."

Cela fait un bon moment déjà que certains pays (la France en tête) demande au réseau social de mieux contrôler ce qu'écrivent les "twittos". Mais jusqu'ici Twitter rechignait à contrôler ce qu'écrivent les internautes,au nom de la liberté d'expression. Là où ça devient amusant, c'est que c'est justement au nom de cette liberté d'expression que Twitter veut maintenant restreindre la liberté de s'exprimer. "Protéger les gens face aux insultes et au harcèlement est quelque chose de vital pour qu'ils puissent s'exprimer librement sur Twitter". Malin.

L'histoire incroyable de la fille qui n'avait jamais vu Star Wars

Elle s'appelle , elle est californienne et écrivain, et après des décennies d'ignorance, son mari l'a convaincue de regarder pour la première fois les trois premiers films de l'épopée Star Wars.

Jusqu'ici, rien de très original... Sauf que la jeune femme a raconté en direct sur Twitter son expérience, et qu'elle a sans doute vu les trois films comme jamais personne ne les avais vus avant elle.

DIEU MERCI Space Voldemort est de retour pour raisonner ces CRIMINELS

"Dieu merci Space Voldermort est de retour pour raisonner ces CRIMINELS"
"Dieu merci Space Voldermort est de retour pour raisonner ces CRIMINELS" ©

Chez Sarah, Dark Vador est le véritable héros de l'histoire, parce qu'il porte la plus jolie cape.. Elle l'a surnommé affectueusement "Space Voldemort", comme le méchant de Harry Potter, et a décrété que tous les personnages portant des capes étaient du côté des gentils, que Luke était un insupportable pleurnichard, tout comme Han Solo (alias Space Indiana Jones) , ou encore que les mignons petits Ewoks étaient des extraterrestres mangeurs de chair humaine . Elle a surtout été très déçue par la fin, qui voit le méchant Empereur, pardon "Monsieur Tortue à capuche" renversé par les vilains terroristes de la Rébellion.

Le tout s'intitule "Voldemort de l'Espace contre les criminels pleurnichards" et c'est à mourir de rire.

► ► ► SUR LE WEB | Pour lire les trois livetweets (en anglais) de Sarah Gailey, c'est ici...

Sur Twitter, Sarah est devenue en quelques jours "La fille qui n'avait jamais vu Star Wars" (que par ailleurs elle a beaucoup aimé), et elle a multiplié par dix son nombre d'abonnés... Bref, la Force est avec elle.

La vidéo de la semaine : votre grand-mère vous cache des choses

Que se passe-t-il dans la tête des deux protagonistes quand un petit-fils vient rendre visite à sa grand-mère pour une petite discussion courtoise et polie ? C'est ce que s'est demandé le collectif Lolywood, qui a mis côte à côte les deux personnages et leur subconscients respectifs.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.