Cette semaine dans Net Plus Ultra, on découvre que l'application HouseParty offre un million de dollars à qui arrivera à prouver qu'elle est ciblée par une campagne de dénigrement orchestrée par un concurrent. Et en podcast de la semaine, "Variétoche" décrypte de façon décapante des tubes de la chanson française.

L'utilisation de l'application Houseparty a augmenté depuis le début du confinement
L'utilisation de l'application Houseparty a augmenté depuis le début du confinement © AFP / Jakub Porzycki / NurPhoto

En ces temps de confinement les utilisateurs se sont rués sur des applications de communication à distance : les logiciels de visioconférence sont particulièrement prisés, et à côté des célèbres Skype ou Messenger on a vu apparaître des nouveaux venus. Ainsi, pour les pros il y a Microsoft Teams ou Zoom, et pour les bandes d'amis une petite appli nommée Houseparty, qui permet comme à peu près toutes les autres de se retrouver à plusieurs en visioconférence mais avec un petit plus : des jeux intégrés. Vous pouvez donc faire une partie de dessinez c'est gagné ou un quiz pendant votre apéro à distance. 

Seulement, petit souci : selon des dizaines de messages postés sur les réseaux sociaux, cette application est loin d'être sécurisée. Elle serait truffée de failles de sécurité et de nombreux utilisateurs qui s'y sont inscrits auraient vu leurs comptes Netflix, PayPal ou Instagram piratés. 

Mais les éditeurs de HouseParty réfutent totalement ces accusations et maintiennent que le logiciel est sécurisé - et on aurait plutôt tendance à les croire parce que ce n'est pas une petite entreprise : l'application appartient à Epic Games, qui est l'éditeur du jeu le plus rentable au monde, à savoir Fortnite. 

L'entreprise crie à la campagne de dénigrement et assure que toutes ces accusations sont fausses. Le problème c'est que pour l'instant elle n'a aucun élément permettant de prouver que quelqu'un lui veut du mal. Epic Games a donc lancé une contre-offensive avec un tweet mardi : "Nous enquêtons sur des informations selon lesquelles les accusations récentes de piratage ont été disséminées par l'intermédiaire d'une campagne de dénigrement commerciale pour nuire à HouseParty. Nous offrons un million de dollars à la première personne qui nous apportera une preuve d'une telle campagne"…

Un million de dollars… cette histoire de concurrence se transforme petit à petit en enquête pour les chasseurs de primes !

Le podcast de la semaine : Variétoche 

Un podcast musical, encore un, oui mais celui prend le temps de décrypter une chanson française pendant vingt à vingt-cinq minutes en monologue… ça peut paraître long, sauf que Seb Little, qui produit ce podcast, fait des digressions et part un peu dans tous les sens… ce qui en fait une émission désopilante.

Trois épisodes à écouter pour l'instant… avec au menu, du Dutronc, du Louane et du Daniel Balavoine.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.