Cette semaine dans Net Plus Ultra , une application mobile qui promet de doubler votre vitesse de lecture, les traducteurs clandestins des épisodes de "Game of Thrones", et une vidéo qui décortique le langage (un peu agaçant) des pros de la comm'.

Spritz promet de doubler notre vitesse de lecture
Spritz promet de doubler notre vitesse de lecture © Spritz

Voici donc une application qui pourrait révolutionner notre façon de lire. Baptisée "Spritz", comme le fameux cocktail italien, elle a été développée par une start-up américaine. Outre-atlantique, on parle de "speed-reading", de lecture rapide. La promesse de "Spritz" ? Vous pourrez bientôt lire des romans deux fois, voire trois fois plus vite !

Alors comment ça marche ? Pour l'instant, seuls les smartphones et les montres connectées de Samsung sont concernés, mais cela pourrait rapidement évoluer. Concrètement, "Spritz" fait défiler les mots les uns après les autres sur l'écran. La vitesse peut être paramétrée : 200 mots par minute (la moyenne d'un lecteur lambda), 400 mots par minute... et même 600 mots par minute pour les plus aguerris ! Le tout, sans efforts ou presque, assure la start-up.

Crédible ou pas ?Laurent Cohen est neurologue, il dirige l'Institut du cerveau et de la moelle épinière :

C'est tout à fait possible. On peut lire beaucoup plus vite qu'on ne le fait d'habitude, car il y a une grande partie du temps de lecture qui est perdue par le mouvement des yeux sautant d'un mot à l'autre.

Il est donc bel et bien possible de lire plus vite. Mais comprend-on et retient-on vraiment ce qu'on lit ? Difficile de répondre, aucune étude scientifique n'a été menée sur la technologie "Spritz". Mais il y a des limites assez évidentes : il est impossible, par exemple, de modifier la vitesse en cours de lecture. Impossible également de revenir en arrière.

Cela peut donc poser des problèmes de compréhension et surtout de mémorisation, selon Laurent Cohen :

Rien ne remplace, pour l'instant, la présentation "classique" d'un texte (chapitres, paragraphes, etc.), qui aide à la compréhension du sens, explique le neurologue. En résumé, l'application "Spritz" est efficace pour lire et digérer des informations courtes et relativement simples, mais sans doute pas pour dévorer "Guerre et Paix" de Tolstoï en quelques heures !

"Game of Thrones" : les traducteurs de l'ombre

C'est "la" série télé du moment. La quatrième saison de "Game of Thrones" est diffusée depuis un mois aux Etats-Unis. Record d'audience outre-atlantique et record de piratage en France ! Les épisodes sont disponibles quelques minutes après leur diffusion en téléchargement illégal. Et immédiatement, des "petites mains" entrent en action pour assurer la traduction en un minimum de temps.

Hélène Chevallier a rencontré deux membres de la team "La Fabrique", spécialisée dans l'écriture (illégale) de sous-titres :

"Un benchmark efficient pour buzzer"

"Benchmark", "buzz", "liker", "asap"... Le vocabulaire utilisé par les pros de la comm' et du marketing est riche en abbréviations et en anglicismes. Il est surtout incompréhensible. C'est ce qu'a voulu montré Xavier de Choudens, réalisateur qui connaît bien le milieu de la pub. Sa vidéo a été repérée il y a quelques jours par Stratégies.

image lien blog netplusultra
image lien blog netplusultra © Radio France
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.