Cette semaine dans Net Plus Ultra, on revient sur le flop du financement participatif du téléphone Energizer qui présentait une batterie super-puissante mais aussi super-encombrante. Et en podcast de la semaine, retour sur l'actualité d'antan... comme si c'était aujourd'hui.

Le téléphone Energizer avec batterie géante intégrée faisait plus de deux centimètres d'épaisseur (illustration)
Le téléphone Energizer avec batterie géante intégrée faisait plus de deux centimètres d'épaisseur (illustration) © Getty / Suparat Malipoom / EyeEm

Cet étonnant smartphone est l'oeuvre d'une marque connue plus pour ses piles électriques que pour ses téléphones : Energizer. Cela fait un peu plus d'un an que la marque propose des smartphones. Au dernier salon du mobile de Barcelone en février, elle avait présenté un modèle assez particulier, qui misait tout sur sa batterie et présenté avec une bande-annonce pleine d'effets spéciaux et de gros titres : 50 jours d'autonomie en veille, cinq appareils photos, une fonction batterie externe,

Pour passer du prototype à la version commerciale, une campagne de financement participatif a été lancée. Le résultat, on l'a eu mercredi, et c'est un bide monumental : les distributeurs de ce téléphone attendaient un peu plus d'un million d'euros de fonds levés, ils ont obtenu 13 379 euros, soit 1% de l'objectif... avec seulement onze donateurs. Le problème, c'est que pour avoir une telle autonomie, le téléphone était doté d'une batterie gigantesque : le modèle présenté à Barcelone faisait presque deux centimètres d'épaisseur. Une caractéristique rédhibitoire pour les potentiels utilisateurs, qui l'ont snobé. Energizer annonce donc que ses équipes vont travailler sur des améliorations pour l’appareil, notamment sur son design... et sur son épaisseur.

En attendant, les onze personnes qui ont participé à cette campagne seront remboursées : avec le financement participatif ce n'est pas toujours le cas. Si le financement échoue on vous rend l'argent, mais s'il arrive à son objectif, la somme va à l'entreprise qui a levé ces fonds. Résultat : si le projet n'aboutit pas vous êtes lésé. C'est ce qui est arrivé il y a quelques mois à plusieurs centaines de personnes qui avaient co-financé un réveil connecté : l'entreprise a fait faillite sans arriver à lancer le produit et là, impossible d'être dédommagé.

Le podcast de la semaine : Breaking Old News

Breaking OLD News est un podcast concocté par une petite bande qui s'amuse à imaginer comment auraient été traités les grands événements de l'histoire sur les chaînes d'info en continu... avec experts, reportages, invités, etc. et une bonne dose d'humour et d'exagération. La parodie est bien tournée et on s'amuse bien en écoutant cette émission, dont le premier numéro est consacré à la fuite de Louis XVI à Varenne, le second à la ligne Maginot.
 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.