Cette semaine, Facebook veut rendre votre profil plus agréable à l’œil, Edward Snowden jette un coup d’œil sur Twitter, et une mystérieuse fondation veut ouvrir les yeux de tous ceux qui participent à l'espionnage mondial...

Un peu d'animation sur Facebook

Facebook, le géant des réseaux sociaux, teste actuellement une nouvelle fonction : la fin des bonnes vieilles photos de profil, celles qui affichent par exemple votre lumineux visage ou une photo de vos pieds sur la plage. Bientôt, vous pourrez les remplacer par de courtes vidéos en boucle : "vous, en train de faire coucou" ou "vos pieds qui s'agitent sur la plage". Ces photos de profil animées, ce n'est pas Facebook qui les a inventées, mais son concurrent Twitter, qui a permis pendant longtemps d'utiliser des images animés à la place de sa photo "classique". Une fonction finalement abandonnée en 2012 , puisque Twitter s'est aperçu que ces images détournaient l'attention des utilisateurs de ce qui est le plus important pour eux : le contenu.► ► ► ALLER PLUS LOIN | Plus d'infos sur les nouvelles fonctionnalités de Facebook sur notre blog

Edward Snowden, roi de Twitter

L'ancien employé de la NSA, devenu l'ennemi public numéro un de Washington et réfugié depuis deux ans en Russie pour avoir révélé un gigantesque scandale d'espionnage, a désormais un compte Twitter officiel (sobrement nommé ).

Une opération de communication très bien menée : Edward Snowden a beau être un peu en froid, voire carrément en guerre froide, avec les États-Unis, il doit quand même avoir une bonne fée chez le géant américain Twitter. Dès son arrivée, il a obtenu un compte certifié, une petite icône indiquant que Twitter a bien vérifié son identité. Et en moins de 24 heures, il est passé de zéro à plus d'un million d'abonnés. Il est même devenu un phénomène mondial célébré par le réseau social.

En tout cas le bonhomme ne manque pas d'humour : il est abonné à un seul autre compte Twitter, celui de la NSA .

La vidéo de la semaine : 007, démission !

On la trouve sur le site Intelexit.com, créé par la "Fondation Intelexit" basée à Berlin. Un groupe qui s'adresse tout simplement à tous les employés de l'espionnage mondial, pour leur conseiller de quitter leurs fonctions .

Le site encourage ces employés à laisser tomber le monde trouble du renseignement, et leur en donne les moyens. On peut même générer une lettre de démission en ligne ...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.