Cette semaine, on se plonge dans une image de très haute définition de la ville de Shanghai, en Chine, permise par une prouesse technologique. Et dans le podcast de la semaine, on revient sur la mort mystérieuse d'un rugbyman vedette dans les années 90 à Béziers.

Cette photo de Shanghai permet de zoomer au maximum sur les détails de la ville
Cette photo de Shanghai permet de zoomer au maximum sur les détails de la ville © Capture d'écran / Bigpixel

C'est assurément la meilleure résolution de ce début d'année : une photo de la ville chinoise de Shanghai qui vous plonge dans l'ambiance de cette ville-monde. Imaginez : vous vous baladez entre les grands immeubles de la vieille ville, au son des innombrables voitures sur les grandes avenues, près du marché traditionnel, et sur l'autre rive, dans le quartier ultramoderne de Pudong, vous vous baladez au pied des immenses gratte-ciel.

Cette photo a une particularité : elle a une définition de 195 milliards de pixels. En comparaison, les photos de vos téléphones ont une définition de quelques dizaines de millions de pixels... Cette image conçue par la startup chinoise Bigpixel est prise depuis le haut de la Perle de l'Orient, ce célèbre gratte-ciel surmonté d'une sphère rouge. Et vous pouvez zoomer dans l'image presque à l'infini, de sorte que vous pouvez voir de l'autre côté du fleuve les personnes, les devantures des magasins et vous pouvez même distinguer les plaques d'immatriculation des voitures.

Cliquez ici pour découvrir la photo en plein écran et naviguer à l'intérieur.

Quand la photo a été publiée, beaucoup d'internautes ont cru qu'il s'agissait d'un faux, d'un photomontage. En effet, si l'on zoome au maximum, on peut voir des petites curiosités, des personnages dédoublés ou déformés, qui ont conduit certains utilisateurs à crier au fake. En réalité, il y a une explication très concrète, qui vient de la technique utilisée par Bigpixel : cette image n'est pas une seule photo, mais un collage de milliers de clichés pris en quelques secondes par un appareil photo très haute définition. 

Une fois toutes ces photos capturées il a fallu réaliser le collage en ajustant les clichés entre eux, avec donc des doublons possibles. Il y a eu deux mois de travail de post-production pour parvenir à ce résultat. Et il ne s'agit même pas d'un record du monde ! La plus grande photo au monde a été faite par des chercheurs en université : elle a une définition de 846 milliards de pixels et a été réalisée à Kuala Lumpur en Malaisie

Toutefois, une telle image pose des problèmes de vie privée, car nous ne sommes pas n'importe où, nous sommes en Chine. Et si pour l'instant la technique est expérimentale et demande beaucoup de travail pour chaque cliché, l'inquiétude, c'est que couplés avec un logiciel de reconnaissance faciale, de tels clichés puissent servir à des fins de surveillance de masse. 

Le podcast de la semaine : "Le Canon sur la tempe", par Alexandre Mognol

C'est l'un des gros succès du moment en podcast : une série intitulée "Le Canon sur la tempe", qui revient sur une affaire qui a bouleversé la ville de Béziers et le monde du rugby au début des années 90 : la mort mystérieuse du joueur international et vedette de l'AS Béziers Armand Vaquerin dans un bar de la ville. D'après l'histoire il s'est tué en jouant à la roulette russe. Dans ce podcast le journaliste Alexandre Mognol mène une longue contre-enquête. Publiée chez Nouvelles Ecoutes, cette série qui réveille de vieux démons s'écoute comme un polar.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.