Cette semaine dans Net Plus Ultra on se penche sur une proposition de loi pour protéger et encadrer les enfants qui participent à des vidéos YouTube ou Instagram, souvent créées par leurs parents. Et en vidéo de la semaine, de fascinantes histoires musicales racontées par Seb La Frite.

Les enfants youtubeurs sont-ils des travailleurs comme les autres ?
Les enfants youtubeurs sont-ils des travailleurs comme les autres ? © Getty / picture alliance

Mercredi, une proposition de loi a été déposée à l'Assemblée nationale sur la question de l'encadrement des enfants YouTubeurs. En ligne de mire, de centaines de comptes sur YouTube ou Instagram où des enfants testent des jouets, des jeux vidéo, ou même font des sketches. Problème : cela s'apparente à du travail selon des associations. Or d'une part, dans le cadre de ces vidéos ce sont actuellement les parents qui touchent l'argent issu de la monétisation des vidéos, et d'autre part, le travail des enfants est illégal en France.

La proposition de loi envisage donc d'élargir à la création de contenus sur Internet les exceptions qui concernent le travail des enfants dans le monde du spectacle. La différence - et pas des moindres - c'est qu'un enfant qui fait des vidéos YouTube avec ses parents n'a pas de contrat de travail. 

Ce que proposent les députés de la majorité qui ont déposé ce texte, c'est que les créateurs de contenu, c'est-à-dire la plupart du temps les parents, déclarent eux-mêmes leurs vidéos quand le travail des enfants qu'ils mettent en scène est significatif. L'argent issu des revenus des vidéos sera donc bloqué à la caisse des dépôts et consignations jusqu'aux 18 ans de l'enfant : une façon donc d'éviter qu'ils travaillent gratuitement pour leurs parents.

Et pour s'assurer que ces déclarations soient bien faites les députés veulent s'appuyer sur les plateformes elles-mêmes, de YouTube à Twitch : c'est elles qui devront signaler des pratiques douteuses ou non déclarées aux autorités.

La proposition de loi concerne aussi le e-sport : les enfants qui participent à des compétitions de e-sport ont souvent des revenus considérés comme le fruit d'un travail qui n'est pas encadré... alors même que depuis 2017 les compétitions de jeux vidéo font partie des exceptions à l'interdiction du travail des enfants. Mais seulement à condition qu'il y ait contrat de travail, ce qui est rarement le cas dans ce secteur, qui fonctionne plutôt sur un système de primes. Là aussi les parlementaires veulent réguler cette forme de travail pour assurer aux enfants une sécurité.

La vidéo de la semaine : les histoires musicales racontées par Seb La Frite

Vous souvenez vous du groupe Milli Vanilli et du scandale qui l'a entouré ? Ou de Sixto Rodriguez et son histoire hors du commun ? Le vidéaste Seb La Frite, poids lourd de YouTube, raconte depuis quelques semaines ces histoires musicales étonnantes dans des vidéos très didactiques et fort intéressantes.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.