Trolls et licornes peuvent-ils cohabiter ?
Trolls et licornes peuvent-ils cohabiter ? ©

GMail et WhatsApp revendiquent un milliard d'heureux utilisateurs (chacun), des petits cacas mignons (et français) font bondir Apple, et une association veut transformer tous les messages insultants d'Internet en arcs-en-ciel et en licornes. Vous n'avez pas eu votre dose de choses mignonnes cette semaine ? Ça tombe bien, Net Plus Ultra a des stocks à écouler.

Google et Facebook encore milliardaires

On ne parle pas ici de milliards de dollars ou d'euros, mais de milliards d'utilisateurs. Google et Facebook ont annoncé presque simultanément cete semaine avoir passé le cap du milliard d'utilisateurs pour deux de leurs services : GMail et Whatsapp.

Pour GMail, la croissance a été rapide. En 2012, le service de courriel de Google ne comptait "que" 425 millions d'utilisateurs actifs, chiffre qui a plus que doublé en trois ans.

Croissance encore plus rapide pour WhatsApp, la messagerie instantanée rachetée par Facebook en 2014... Et qui revendiquait à l'époque 450 millions d'inscrits.

Des chiffres (comme souvent) à relativiser... D'abord sur ce que veut dire ce terme "d'utilisateurs actifs". Pour WhatsApp comme pour GMail, cela comprend tous ceux qui ont un compte et qui se sont connectés au moins une fois en un mois , une définition assez large donc. Pour rappel, le site et l'application Facebook ont revendiqué, en août dernier, un milliard d'utilisateurs connectés en une seule journée !

En ce qui concerne GMail, il ne faut pas oublier que beaucoup d'utilisateurs ont plusieurs comptes GMail (une adresse professionnelle et une adresse personnelle par exemple). Et que le chiffre présenté par Google est bien celui du nombre de comptes actifs.

Pas de caca dans les pommes

Non, nous n'avons pas perdu la raison, mais oui, nous allons bien parler de "cacas mignons". Ils sont les héros d'un petit jeu vidéo sur mobile intitulé "Flush Room" , développé par des Français et qui devait sortir sur Android et iPhone. Il est bien arrivé sur le premier support, mais pour le second, Apple a refusé la publication, pour "propos et images obscènes et dégoûtants".

Oui, oui. Obscènes et dégoûtants. Eux.

Les créateurs du jeu s'en indignent : ils disent avoir vécu un véritable parcours du combattant pour adapter leur application pour iPhone, mais aussi payer 100 euros d'abonnement annuel (non remboursable) pour avoir simplement le droit de proposer leur jeu sur la plateforme d'Apple.

Ils ont décidé de raconter leur histoire sur Facebook pour faire découvrir l'envers du décor aux internautes.

► ► ► Y JOUER | En signe de soutien, vous pouvez installer le jeu sur Android ici

La vidéo de la semaine : quand les licornes vaincront les trolls

♫♪ Moi à mon Bisounours, je lui fais des bisous. ♪♫
♫♪ Moi à mon Bisounours, je lui fais des bisous. ♪♫ © / John Trainor

On ne parle pas du tout des jolis chevaux à corne qui gambadent sur des arcs-en-ciel, ni des monstres décérébrés qui peuplent l'univers de Tolkien. Ici, les trolls, ce sont les "haters", les "rageux" , bref ceux qui, dès qu'ils voient une zone de commentaires sur un site ou un réseau social, ne peuvent s'empêcher d'y déverser des messages racistes, insultants, ou simplement agressifs.

L'association française "Respect Zone" a donc lancé une opération "Licornes contre haters". Explications ici.

Et pour se convaincre de l'urgence d'agir contre ces comportements, pas besoin d'aller très loin : il suffit de lire les commentaires de la vidéo sur YouTube, qu'on rêve un jour de voir devenir la plus grande colonie de licornes et de lapins mignons de l'histoire...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.