Les émissions de France Musique étaient illustrées par ce tableau de Manet.
Les émissions de France Musique étaient illustrées par ce tableau de Manet. © Musée d'Orsay

La marque à la pomme a dépublié l'application de France Musique cette semaine. En cause ? Une série d'émissions consacrées à l'érotisme dans la musique classique.

Apple n'a fourni aucune explication officielle. Mais pour Laurent Frisch, directeur des nouveaux médias à Radio France, c'est clair, l'application de France Musique a été victime d'un accès de pudeur de la firme américaine : "Nous avons cherché une explication et la seule que nous ayons trouvée, c'est la présence d'une série d'émissions portant sur l'érotisme. Un programme de qualité, musical et culturel... Il est de notre devoir de le maintenir en ligne !"

Cette série d'émissions est d'ailleurs toujours disponible sur le site de France Musique. Mais chez Apple, l'érotisme, même en musique, n'a pas sa place. C'est donc sans crier gare que la firme a purement et simplement supprimé l'application de France Musique en début de semaine.

Cette affaire en rappelle d'autres : il y a quelques mois, Facebook avait par exemple suspendu le compte d'un utilisateur français qui avait eu l'audace de publier une reproduction de "L'Origine du monde" de Courbet.

Une appli pour comprendre le langage des signes

Puisqu'on parle d'applications pour mobile, en voilà une franchement prometteuse. UnMyoTe permet de traduire le langage des signes en temps réel. Ses trois créateurs, originaires de Rouen, ont présenté leur projet au concours Talents du numérique, dont la remise des prix aura lieu le 21 mai à Paris.

Un Américain "like" son propre avis de recherche !

Levi Charles Reardon, l'arroseur arrosé.
Levi Charles Reardon, l'arroseur arrosé. © Capture d'écran

Levi Charles Reardon a fait très fort : il a été arrêté par la police après avoir "liké" son propre avis de recherche ! Cet Américain de 23 ans était notamment accusé de vol et d'usage de faux.

Les autorités étaient à sa recherche depuis le mois de janvier dans l'État du Montana. Il y a quelques jours, la police a publié un avis de recherche sur Facebook.

Surprise, parmi les personnes à avoir cliqué sur le bouton "J'aime", un certain... Levi Charles Reardon ! C'est ce qui a permis aux forces de l'ordre de le localiser et de l'interpeller. Malin.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.