Twitter vient de faire passer sa limite de caractères dans un seul message de 140 à 280 caractères, mais deux petits malins ont déjà réussi à en utiliser 35.000. Et notre vidéo de la semaine nous emmène en voyage temporel.

Un tweet de 35.000 signes publié (et rapidement supprimé) sur le réseau social
Un tweet de 35.000 signes publié (et rapidement supprimé) sur le réseau social © Radio France / Olivier Bénis

On avait beaucoup parlé en septembre dernier de la nouvelle politique de Twitter pour rallonger le nombre de caractère d'un message sur le réseau social. En 2016, le petit oiseau bleu avait de grandes ambitions, et se demandait même s'il ne fallait pas passer la limite de caractères par tweet de 140 à 10.000. Depuis quelques heures, il a concrétisé cette ambition, mais avec un simple doublement, de 140 à 280... D'abord un test réalisé sur un échantillon d'utilisateurs pendant quelques semaines, puis une extension progressive à tous depuis mardi.

Mais entre-temps, l'idée avait fait son chemin chez certains utilisateurs plus malins que les autres, et surtout plus doués avec le code. Deux utilisateurs allemands ont ainsi réussi cette semaine à détourner le système, pour poster un tweet contenant... 35.000 caractères. Il a évidemment été supprimé depuis, les comptes des deux trublions ont même été suspendus pendant un moment histoire de leur taper sur les doigts. Le tweet est toutefois encore visible via Internet Archive.

Et Twitter a immédiatement identifié et colmaté la brèche qu'ils avaient exploitée. Depuis peu, Twitter a notamment soustrait du décompte de caractères certains éléments bien précis, comme l'identification d'un autre compte Twitter ou les images et vidéos. Ou encore permis de réduire la place prise par un lien vers une page web. D'ailleurs c'est visiblement l'astuce employée par les deux petits malins, qui ont réussi à faire croire que leurs 35.000 caractères étaient en fait un lien extérieur.

La vidéo de la semaine : la cellule à explorer le temps

Il s'agit de The Cell, une websérie réalisée par Guillaume Lubrano et produite par Studio 4, la pépinière de jeunes talents de France Télévisions. The Cell raconte l'histoire de Gaspard, agent en assurance à la vie un peu trop tranquille, qui va se retrouver successivement accusé de détournement, arrêté par la police, enlevé par des malfaiteurs, et enfermé dans une cellule un peu particulière : dès qu'il en ouvre la porte, il se retrouve dans une autre époque.

► REGARDER | La série sur YouTube (un nouvel épisode chaque jeudi à 18h)

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.