Cette semaine dans Net Plus Ultra, on fait le tour des innovations les plus étranges du CES de Las Vegas, avec en vedette une vraie-fausse pomme de terre connectée. Et en podcast de la semaine, on découvre des portraits de gens pas communs en deux minutes chrono.

Avertissement : ceci est une reconstitution (la plus fidèle possible) de la patate connectée présentée par Nicolas Baldeck au CES
Avertissement : ceci est une reconstitution (la plus fidèle possible) de la patate connectée présentée par Nicolas Baldeck au CES © Radio France / Julien Baldacchino

Chaque année, le CES (Consumer electronic show) de Las Vegas, aux États-Unis, est l'occasion de découvrir les vraies grandes nouveautés du monde des nouvelles technologies. Mais chaque année, c'est aussi l'occasion d'un défilé de gadgets tous plus loufoques les uns que les autres. 

Par exemple, on a pu voir cette année un fabuleux pommeau de douche connecté, incluant une enceinte bluetooth et surtout l'assistant vocal d'Amazon, Alexa... au cas où vous soyez pris d'une furieuse envie de commander des pizzas ou de demander la météo sous la douche. 

Ou encore le RollBot, un robot mignon dont la fonction principale est de vous amener... un rouleau de papier toilette, quand les réserves sont vides. Et comme la salle de bain semble être le nouveau lieu pour les objets connectés, vous avez aussi le SmellSense, capable de dire, avant que vous entriez aux toilettes, si ça pue à l'intérieur. Pas très élégant mais joli : il prend la forme d'une petite loupiote rouge ou verte. 

Mais la nouveauté qui a fait sensation pendant le salon va bien au-delà de cela, et il s'agit d'une invention française. Il s'agit de la première patate connectée : Potato. En quoi ça consiste ? Une patate, une antenne, et une vidéo de présentation digne des grandes startups : on peut y entendre que "les pommes de terre sont les êtres vivants les plus universels, les plus aimés sur Terre"... "Et si elles pouvaient partgaer leurs sentiments, et si elles pouvaient nous parler ?"

Derrière cet étrange projet, un inventeur, Nicolas Baldeck, plutôt spécialisé dans la conception d'outils de mesure du vent, qui a voulu faire un pied de nez à ce salon et à ses gadgets en tout genre plus ou moins utiles en s'inscrivant au salon... en défendant le projet d'un "objet connecté doublé d'un assistant personnel"... et il a eu son stand !

Là où c'est malin et efficace c'est que si l'idée ressemble à un canular, l'inventeur est allé au bout de son idée... Potato est un véritable objet qui existe et qui fonctionne pour de vrai : la patate connectée repose sur un véitable principe scientifique, car les pommes de terre sont de vraies sources d'électricité ! 

Et la patate possède même un assistant vocal en bonus, moche et pas coopératif, mais qui fonctionne pour de vrai, ce n'est pas une application aléatoire, elle analyse vraiment les signaux électriques de la pomme de terre. Ca n'en est pas moins une opération pleine d'humour et de provoc : sur le site de financement participatif Indiegogo, on peut lire que comme Siri, Alexa et Google, Potato peut être piraté et ne respecte pas votre vie privée... mais qu'à l'inverse de ceux-ci, c'est un être vivant qui a des sentiments... et des rêves. 

Il y a donc réellement de l'innovation mise au service de l'absurde - on est à la lisière du happening artistique : le créateur de la patate a même annoncé que le tout premier exemplaire serait mis aux enchères... comme la désormais célèbre banane collée au mur de Maurizio Cattelan.

Le podcast de la semaine : Les p'tits portraits

Ces "P'tits portraits" sont de toutes petites capsules sonores, d'une ou deux minutes, qui racontent la vie de quelqu'un au destin peu commun. Normalement destiné aux enfants, ce podcast est tout aussi intéressant à écouter quand on est adulte ! Vous y découvrirez par exemple le parcours de Jim Denevan, spécialiste du Land Art :

>> LES ÉPISODES À ECOUTER ICI

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.