Steve Wozniak, qui a fondé Apple avec Steve Jobs dans les années 70, vient d'annoncer son nouveau projet : une plateforme de financement participatif dédiée aux projets écoresponsables. Mais son utilisation d'une nouvelle cryptomonnaie interroge le monde du web.

Steve Wozniak, co-fondateur d'Apple, a présenté son nouveau projet : "Efforce"
Steve Wozniak, co-fondateur d'Apple, a présenté son nouveau projet : "Efforce" © AFP / Daniel Garzon Herazo / NurPhoto

Steve Wozniak a 70 ans et il est rien de moins que le cofondateur d'Apple, celui qui a commencé dans les années 70 à fabriquer des ordinateurs dans son garage avec Steve Jobs. Dans le duo c'était lui le vrai génie du bricolage, celui qui a rendu possible la création des machines à la pomme. Et même si Wozniak a quitté Apple en 1987, il est encore très respecté, sa parole est en générale rare et écoutée – et accessoirement il a participé à Danse avec les Stars aux Etats-Unis. 

Et depuis quelques jours celui qui est souvent surnommé "Woz" fait la promotion de sa nouvelle entreprise, "Efforce" dont l'idée globale est de favoriser le financement des entreprises écoresponsables. L'idée globale, c'est donc une immense place de marché virtuelle sur lesquelles les entreprises peuvent faire financer leurs projets verts... si vous êtes un particulier ou un professionnel et que vous acceptez d'investir dans un projet, le retour sur investissement se fait sous la forme d'un "crédit d'énergie" qui représente les économies d'énergie que l'investissement aura permis. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et pourtant, la sphère Internet n'est pas complètement convaincue : en effet, pour mettre en place ces transactions, Wozniak et ses associés ont choisi de se baser sur un système nommé blockchain qui fait intervenir une monnaie virtuelle. On n'investit pas en euros ou en dollars mais avec une cryptomonnaie créée pour l'occasion et qui s'appelle le WOZX. 

Et le souci c'est que cette cryptomonnaie, c'est un peu le cœur de la communication sur cette nouvelle entreprise. Ce qui pose question quand on parle d'un projet qui se veut plutôt écoresponsable en parallèle, car l'entreprise est domiciliée à Malte, paradis fiscal préféré des entreprises qui commercialisent des cryptomonnaies. Et pour couronner le tout ces monnaies d'échange virtuelle sont un outil de spéculation puissant : en quelques heures la valeur du WOZX est passé de 1 dollar à 1,5 dollar... et ce n'est sûrement que le début... pas très éthique.

L'info en plus : les chansons les plus sifflotées à l'assistant Google

Vous est-il déjà arrivé de vous demander ce qu'était une chanson que vous avez en tête et pour ça, de la chantonner, de la siffloter ou de la "meumeumer" ? Eh bien figurez-vous que depuis quelques mois l'assistant de Google sait reconnaître une chanson que vous lui chantonnez, un peu à la manière de l'appli Shazam. Et cette semaine Google a donc dévoilé les titres les plus demandés cette année : le titre le plus demandé c'est Old Town Road de Lil Nas X... quant au numéro deux il a plus de 30 ans : "Never gonna give you up", de Rick Astley.

Le top 100 est accessible sur le site Billboard

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe