Cette semaine, on s'interroge sur la place de la publicité sur Internet, on détourne les défenseurs de la présidence Trump, et on fait 17 fins alternatives à une seule vidéo.

Astrid, une nouvelle chaîne YouTube (qui se prononce Benoît)
Astrid, une nouvelle chaîne YouTube (qui se prononce Benoît) © Capture YouTube

Les bloqueurs de pubs ne reculent pas, bien au contraire

C'est l'un des enjeux du web : comment faire pour monétiser, pour gagner de l'argent donc, avec ses productions. Une question que se posent tous les sites proposant du contenu professionnel gratuit,et notamment les sites de presse. On a longtemps pensé que la publicité était un bon moyen de concilier un accès aussi libre que possible tout en finançant ceux qui produisent les contenus... Jusqu'à l'arrivée des bloqueurs de publicité, qui ont pris de plus en plus d'ampleur.

Depuis plusieurs mois, ces sites tentent d'inciter les internautes à ne pas bloquer les publicités... Et il faut bien l'avouer, beaucoup l'ont fait et le font encore de façon maladroite, par exemple en culpabilisant les internautes, dont on peut aussi comprendre qu'ils en aient marre de voir des pubs partout, et en bloquant les bloqueurs. Sauf que cette méthode est en train d'avoir un effet pervers pas vraiment prévu.

Selon une étude de la société PageFair, 74 % des internautes qui tombent sur un message leur demandant de désactiver leur bloqueur de publicité renoncent tout simplement à consulter la page. Autrement dit, on perd encore plus de lecteurs qu'avant. En plus, le nombre d'utilisateurs de ces outils ne cesse d'augmenter : + 30% en un an, avec 615 millions d'appareils concernés... Vrai problème, mauvaise méthode.

Steve Bannon est moins méchant que Voldemort

C'est une petite mésaventure arrivée cette semaine à Steve Bannon, le très controversé conseilleur du président des États-Unis. La chaîne conservatrice Fox News a tenté de le défendre, avec une belle infographie montrant les différences entre Steve Bannon et Abou Bakr Al-Baghdadi, le leader du groupe État islamique. Plus caricatural, on aura du mal à trouver...

Twitter a donc (évidemment) détourné très vite cette illustration... Certains se sont donc amusés à remplacer Baghdadi par Godzilla ou Voldemort, le méchant de Harry Potter...

D'autres ont ajouté de nouveaux points de comparaison, par exemple pour dire lequel des deux était soutenu par le Ku Klux Klan ou en trouvant, à l'inverse, des points sur lesquels ils sont d'accord, comme la négation de l'Holocauste...

Bref, pour la dédiabolisation, c'est raté...

La vidéo de la semaine s'appelle Astrid

C'est une toute jeune chaîne YouTube, où l'on trouve déjà quelques perles d'humour absurde... Comme cette vidéo, très courte, mais qui vous propose 17 fins alternatives, dont une en espagnol et une fin alternative cachée à l'intérieur d'une autre fin alternative.

► SUR LE WEB | La chaîne YouTube d'Astrid

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.