Cette semaine, on fait le tour de toutes les fonctions et contenus que mettent en place Deezer et son concurrent Spotify pour attirer les utilisateurs, on parle de droit de façon légère et on se met des génériques télé dans l'oreille.

Les utilisateurs de Spotify pourront bientôt écouter de la musique autant que des podcasts.
Les utilisateurs de Spotify pourront bientôt écouter de la musique autant que des podcasts. © Maxppp / Darek Szuster / PhotoPQR / L'Alsace

Spotify vs Deezer, la guerre des contenus et des fonctions

Depuis plusieurs mois, les poids lourds que sont Deezer et Spotify déploient des efforts considérables pour attirer les clients au-delà de leur fonction première, c'est-à-dire proposer un catalogue musical complet à écouter en illimité. 

Le plus rapide à avoir dégainé, c'est le Français Deezer, qui depuis la saison dernière mise sur les contenus exclusifs, avec notamment une offre d'émissions originales accessible uniquement sur sa plateforme. L'entreprise est par ailleurs devenue l'été dernier productrice de musique avec la sortie d'une compilation de reprises de tubes de l'été par les artistes de la nouvelle scène française : "Souvenirs d'été". Deezer a poussé son rôle de producteur jusqu'à sortir en CD physique sa compilation. 

Et depuis quelques jours, c'est le leader du marché, Spotify, qui sort l'artillerie lourde et de nouvelles fonctions en pagaille. Début septembre, la plateforme a annoncé que chacun pourrait bientôt rendre disponible sa propre musique. Un danger pour des sites comme SoundCloud ou Bandcamp qui était jusqu'ici les hébergeurs préférés des petits groupes ou des DJ. La fonctionnalité sera lancée partout dans le monde dans quelques mois et ça risque d'être une petite bombe dans le monde de l'industrie musicale.

Ce n'est pas fini ! La semaine dernière, Spotify a également annoncé l'ouverture de ses serveurs à tous les producteurs de podcasts. En clair, jusqu'à présent, pour être disponible en podcast dans l'application Spotify, il fallait avoir été sélectionné ; désormais chacun peut publier ses podcasts sur cette plateforme, qui entend donc devenir une sorte de lecteur audio universel et remplacer les applis que sont notamment Apple et Google Podcasts. 

Le podcast de la semaine : "Besoin de rien, envie de droit" par Clara Benyamin

Au-delà du jeu de mots du titre, ce podcast publié par le studio Binge Audio parle de questions juridiques qui peuvent, à première vue, paraître complexes, mais qui deviennent beaucoup plus claires quand elles sont expliquées avec des mots simples et une pointe d'humour. A la tête de ce podcast qui s'intéresse avant tout au droit des médias et des nouvelles technologies, l'avocate en droit de la propriété intellectuelle Clara Benyamin. Le premier épisode, disponible depuis début octobre, parle de la chronologie des médias, et une nouvelle émission est publiée un mercredi sur deux. 

La vidéo de la semaine : French Fuse

French Fuse est un duo de musiciens électro qui propose régulièrement ce qu'on appelle des mashup, des collages musicaux qui consistent à créer un morceau à partir de plein de petits bouts d'autres morceaux. Dans leur nouvelle vidéo ils s'amusent avec des génériques télé : tendez l'oreille, vous allez sûrement reconnaître pas mal d'extraits, comme Zone Interdite, Koh-Lanta, Les Enfants de la Télé, le Maillon Faible ou Secret Story.

Ce duo, qui compose aussi des morceaux originaux, publie régulièrement ce genre de montages inspirés de musiques que l'on entend tous les jours : ils avaient déjà tenté l'exercice il y a quelque temps avec des jingles radio... dont celui de France Inter !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.