Cette semaine dans Net Plus Ultra, on fait un tour d'horizon des innovations en termes de smartphones, de plus en plus perfectionnés et étonnants, avec un téléphone en forme de croix (ou de T) à venir chez LG. Et aussi, la sortie d'un requiem chanté par des humains... et des intelligences artificielles.

Le LG Wing et son étrange design en forme de croix
Le LG Wing et son étrange design en forme de croix © Capture d'écran YouTube

En ce mois de septembre, les fabricants de téléphones portables profitent de l'absence temporaire d'Apple – qui devrait annoncer son iPhone 12 un peu plus tard que d'habitude – pour nous offrir un grand défilé d'écrans doubles, pliables, en diagonale et en parallèle Petit état des lieux : la semaine dernière Samsung a présenté son Galaxy Z Fold 2, avec son écran qui se plie comme un livre, et qui reçoit plutôt de bonnes critiques. Seul problème : le prix, un clin d'oeil, comme on est en 2020, il coûte 2020 euros (la blague s'arrête là, ça fait rire jaune). 

Jeudi, aux États-Unis, Microsoft a sorti sa Surface Duo, une petite tablette qui se déplie comme un cahier pour devenir... une grosse tablette. Là pas d'écran pliable mais deux écrans côte à côte, et donc un prix moindre, mais tout de même 1.400 dollars (1.200 euros).

Après les écrans pliables et les doubles écrans, voici la prochaine étape, un écran... en forme de croix ! Cette fois c'est LG qui est aux commandes. Son LG Wing sera annoncé lundi, mais la vidéo de présentation laisse peu de doute : ce téléphone sera composé de deux écrans qui pourront pivoter à 90° l'un par rapport à l'autre pour donner une sorte de croix (ou un T) avec un écran panoramique, et un autre écran carré. On ne sait pas encore bien à quoi ça va servir mais les images sont assez épatantes et là encore ça ouvre pas mal de perspectives sur le futur de ces petits appareils.

L'autre actu de la semaine : un requiem chanté... par des IA

Il s'agit d'une œuvre de musique contemporaine... le Requiem pour les temps futurs, composé par Julien Chirol, sort en disque la semaine prochaine. Sa particularité technologique : ce requiem a été créé en collaboration avec l'IRCAM, l'institut de recherche musicale, car les parties chorales sont chantées par des voix humaines et des intelligences artificielles. L'album est déjà accessible sur les plateformes de streaming. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.