Infomaniak, entreprise suisse spécialisée dans l'hébergement web, vient de lancer en France son service de messagerie électronique et de stockage. Avec un objectif : défier les GAFA, avec un modèle économique basé sur la vente de services payants et l'absence de traitement des données personnelles.

Les data centers de ce service sont tous installés en Suisse
Les data centers de ce service sont tous installés en Suisse © AFP / STR / JIJI PRESS

L'entreprise suisse Infomaniak, spécialisée dans l’hébergement en ligne, a lancé début février un service nommé ik.me accessible dans les pays d’Europe francophone, dont la France, avec un objectif assez clairement assumé : faire face aux GAFA en proposant une solution équivalente avec une meilleure protection des données personnelles… c’est même la première chose qu’annonce la vidéo de présentation du service.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ik.me ça ressemble donc en tous points aux services de Google… on a pu le prendre en main et le tester un peu, l’interface est simple, il y a une boîte mail avec son calendrier et son carnet d’adresses, un service de stockage en ligne, et des documents partagés à la manière de Google Docs ou Google Sheets… c'est minimaliste mais ça fonctionne.

Mais alors qu’est-ce qui fait la différence avec les gros services qu’on connaît déjà ? L'argument principal d’Infomaniak, c'est que la société assure que toutes les données sont stockées dans leurs propres serveurs en Suisse, et qu’elle ne touche pas aux données de ses utilisateurs, alors même que le service est gratuit dans sa version de base.

On dit souvent que si c’est gratuit c’est que vous êtes le produit, or dans ce cas le modèle économique n’est pas basé sur la vente de données de ses utilisateurs, mais sur la vente des produits payants de l’entreprise, notamment son espace de stockage… C’est donc le seul bémol, le stockage sur le Drive qui n’est que de 3Go en version gratuite ; si vous voulez plus il faudra sortir le porte monnaie – et en même temps c’est un peu le prix de la sécurité des données. 

L'autre info de la semaine : VLC fête ses 20 ans (sur la Lune)

C'est l'anniversaire d’un logiciel tout simple mais très très populaire depuis des années : le lecteur vidéo VLC, capable de lire à peu près tous les formats vidéo et qui s’est donc imposé en quelques années comme le lecteur universel, au milieu des années 2000. Ce logiciel né dans les labos de l’école Centrale et qui est toujours géré par une association fête ses 20 ans ce mois-ci, et pour l’occasion VLC rend hommage à son logo en envoyant un cône de chantier sur la Lune.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Evidemment ce ne sera pas un vrai cône mais une capsule en aluminum qui contiendra des cartes mémoires sur lesquelles il y aura des vidéos proposées par les internautes : jusqu’au 20 février vous pouvez donc proposer vos vidéos à envoyer sur la Lune, dans la limite de 20 secondes par vidéo. 

L'équipe