La marque à la pomme a annoncé l'arrivée d'un nouveau processeur "fait maison".

La présentation de la puce M1, lors de la Keynote de début novembre.
La présentation de la puce M1, lors de la Keynote de début novembre. © AFP

C'est une petite révolution chez Apple, annoncée cette semaine lors de la dernière Keynote, grand-messe de la marque à la pomme. Au-delà de trois nouveaux modèles de Mac qui vont bientôt sortir, désormais, les ordinateurs Apple seront dotés d’un processeur “fait maison”, la puce Silicon M1. D'abord, c’est un séisme dans l’industrie informatique. D’ici deux ans, Apple aura complètement abandonné les processeurs de marque Intel, grâce auxquels les Macs tournaient depuis plus de 15 ans. Steve Jobs, à l'époque, avait abandonné les PowerPC d'IBM pour Intel. 

Nouvelle puce pour une nouvelle vie

Ensuite cela permet beaucoup plus de fluidité entre les appareils. Les applications iPad et iPhone vont pouvoir être accessibles sur Mac. Parce que ces puces maisons sont déjà utilisées sur les téléphones, tablettes et les montres. Apple, du coup, maîtrise son produit de A à Z :  les processeurs, le design, le système d’exploitations, et les applications. 

Mais ce changement est aussi la fin du dernier point commun qui subsistait entre Mac et PC. Comme un symbole. D'ailleurs, cette rivalité fait partie de l’ADN d’Apple : souvenez-vous de ces pubs, il y a au moins 10 ans : on y voyait deux hommes, le premier en costume, un peu coincé et l’autre en t-shirt, jean, basket. Le principe est simple, le Mac est cool et en bonne santé tandis que le PC, lui, est plein de virus, fatigue vite, manque de puissance. 

Juste après l’annonce de ce changement de processeur, à la fin de la présentation, Apple a fait renaître le fameux personnage du "PC Guy", dix ans après.  

Il demande s'il peut poser une question. S'interroge sur toutes ces avancées, "à quoi ça sert", dit-il. Il s'adresse au Mac : "Tu es si silencieux. Moi, écoute, je suis une machine et j'en suis fier !", s'exclame-t-il en imitant le bruit d'un ventilateur. Ensuite il parle de sa rapidité, "Regardez, moi aussi je suis rapide." Sauf qu'il finit par s'épuiser, sa batterie est vide et il doit se brancher. 

C'est de la pure taquinerie, parce qu'aujourd'hui c'est surtout une histoire de communication et de choix de l'utilisateur. Sur le papier, les machines ne sont pas si différentes que ça et Apple est toujours prête à se moquer de son adversaire préféré, quitte à être un peu de mauvaise foi. 

T'es branché ?

L'info en plus concerne notre internet : que se passe-t-il quand le câble fibre optique de votre quartier ou de votre immeuble est débranché et vous prive de connexion ? La chaîne d’un technicien fibre, sur Tik Tok, permet d'en savoir un peu plus : il poste des vidéos de ses interventions pendant lesquelles il tombe sur des choses hallucinantes, des montagnes de câbles emmêlés ou débranchés… des "PM", ce sont les armoires de raccordement, pas du tout aux normes

Ce garçon est suivi par près de 50 000 personnes, souligne Numerama, (c’est pas mal pour des vidéos très techniques) mais c’est amusant de voir l’envers du décor. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.