10 ans de LeWeb
10 ans de LeWeb © Radio France / Olivier Bénis

Non, ce n'est pas une faute de français. "Le Web" c'est le nom du salon organisé chaque année à Paris (et Londres) autour des nouvelles idées du net. Avec un concours de startups dont les projets pourraient changer notre quotidien. Petit tour d'horizon...

Cette compétition, c'est la preuve que le web, aujourd'hui, peut servir à tout et n'importe quoi. Réseaux sociaux, traduction en ligne, outils pour le travail, les loisirs, le quotidien... LeWeb'13 proposait de belles idées.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | La liste de tous les candidats sur le site de LeWeb'13

Intelclinic, changer notre façon de dormir

10 ans de LeWeb
10 ans de LeWeb © Radio France / Olivier Bénis

L'entreprise polonaise lancée par des étudiants en médecine est le grand vainqueur de cette édition. Il faut dire que leur appareil, le NeuroOn, est impressionnant.

Il s'agit d'un masque qui analyse les signaux biologiques de son porteur pendant son sommeil, pour ensuite lui permettre d'optimiser son repos. D'abord en le réveillant au moment optimal, lorsque le dormeur est en sommeil plus léger, ce qui permet d'être plus en forme.

Mais aussi en permettant à l'utilisateur de mieux planifier ses heures de sommeil, en lui indiquant à quelle heure il devrait faire une sieste et combien de temps. Sur son site, Intelclinic assure même pouvoir réduire à deux heures le temps de sommeil nécessaire chaque jour. Ça fait rêver (mais moins longtemps).

Les explications de l'un des créateurs du masque NeuroOn, Krzysztof Chojnowski

NeuroOn a été financé en partie sur le site de crowdfunding Kickstarter, où il a récolté les 100.000 dollars nécessaires en 24h. Le projet a obtenu plus de 300.000 dollars aujourd'hui.

Social Safe, récupérer sa vie privée

10 ans de LeWeb
10 ans de LeWeb ©

On parle beaucoup d'espionnage sur les réseaux sociaux depuis plusieurs mois... Et ça donne des idées aux développeurs. Notamment aux créateurs de Social Safe, qui vous permettent de télécharger toutes vos données sur Facebook, Twitter, Instagram, Vine, LinkedIn, etc... Et de tout stocker sur votre disque dur (donc en toute indépendance), avec une interface qui permet de retrouver rapidement des éléments par thème, par date.

Bref, pour Julian Ranger, le fondateur de Social Safe, c'est un peu comme se réapproprier sa propre vie privée

Social Safe est disponible sur Mac et PC, gratuitement pendant deux mois, puis pour 7 euros par an. Le projet est arrivé deuxième au concours Le Web 2013.

Droid Translator, faire sauter la barrière de la langue

Droid Translator nous vient de République Tchèque. Concrètement, ça ressemble beaucoup à Skype (pour l'instant l'application est d'ailleurs basée sur le même réseau), on peut dialoguer avec des personnes du monde entier. Le truc en plus, c'est que vous pouvez parler en français et que de l'autre côté, votre interlocuteur vous entendra dans sa propre langue. Droid Translator propose une trentaine de langues pour l'instant.

Helen Tkachuk, directrice commerciale de Droid Translator

La capture de la voix est encore un peu approximative et aboutit parfois à des traductions cocasses... Mais globalement, l'application est impressionnante. Elle est disponible sur Android, bientôt sur iPhone.

Afrimarket, aider les migrants africains

Un service beaucoup plus concret, qui permet d'envoyer de l'argent depuis l'Europe vers l'Afrique, par exemple pour aider sa famille. Jusque-là rien de nouveau, sauf que les Français d'Afrimarket ont voulu apporter deux choses : d'abord des taux de commission beaucoup moins élevés ; mais surtout, un système où l'argent envoyé est transformé en crédit dans des commerces sur place. Pas d'envoi de "cash", mais de l'argent dédié à une utilisation particulière : on peut par exemple décider qu'il servira à acheter de la nourriture, des fournitures scolaires ou des médicaments.

François Sevaistre, co-fondateur d'Afrimarket, vise un marché de communauté

Afrimarket bénéficie jusqu'ici d'un très bon bouche à oreille, et commence à s'imposer comme un acteur éthique sérieux dans son domaine.

Peekintoo, montre-moi ce que tu vois...

10 ans de LeWeb : Peekintoo
10 ans de LeWeb : Peekintoo ©

Peekintoo est un réseau entièrement anonyme, basé sur la vidéo. Sur l'interface, une carte, où l'on peut choisir un lieu et demander si quelqu'un peut vous montrer ce qui s'y passe, ou au contraire fournir à quelqu'un des images près de chez vous.

Des vidéos de 12 secondes, un peu sur le modèle de Vine ou Instagram. Sauf que là, contrairement aux autres réseaux qui impliquent une certaine relation avec les autres utilisateurs (amis, followers, abonnés...), on peut obtenir des contenus sans donner d'information sur soi. C'est l'intérêt de la vidéo ou de la photo qui prime.

Ça a l'air tout bête comme ça, mais ça ouvre plein de possibilités : explications avec le co-fondateur Fotis Paraskevopoulos

Peekintoo est pour l'instant exclusivement disponible sur iPhone, mais arrive bientôt sur Android.

Apprentus, l'eBay des profs

L'idée nous vient de Belgique, mais elle cartonne déjà en France : 1.500 professeurs sont déjà inscrits sur le site, pour plus de 2.200 au niveau mondial. Le concept est simple : Apprentus vous indique, dès la connection, où trouver des professeurs particuliers près de chez vous.

Il est ensuite possible de filtrer selon différents critères : matière enseignée, proximité, tarifs, cours à domicile ou chez le professeur, etc. Les élèves peuvent également noter leurs professeurs ou les recommander aux autres utilisateurs.

Gaétan Deremince, co-fondateur du site Apprentus

De quoi apprendre une nouvelle langue, un instrument, ou chercher du soutien scolaire. Apprentus est gratuit mais prélève une commission sur le tarif des professeurs.

Les autres candidats

Plusieurs autres entreprises étaient présentes avec des idées pour le futur du web.

Flinja, troisième au concours 2013, propose de mettre en contact des employeurs et des étudiants, en permettant aux premiers de découvrir les talents des seconds.

Kiddy, un réseau social privé destiné aux familles, pour échanger des données (santé, école) sur les enfants, notamment.

Fidbacks, qui permet de centraliser les avis sur vos ventes en ligne (sur Airbnb ou eBay par exemple) et d'améliorer votre "e-reputation".

Infogr.am, un outil pour créer des infographies ou des datavisualisations, principalement destiné aux journalistes et blogueurs.

Issue Stand s'adresse plutôt à la presse, en permettant de convertir des éditions en PDF en applications pour smartphones et tablettes.

Mediasmart, un site permettant l'achat simplifié d'espace publicitaire dans les médias.

Meludia, une application web qui permet d'apprendre la musique de façon différente, sans aucune connaissance du solfège.

Notegraphy permet de publier sur les réseaux sociaux une version "graphique" de ses textes. Plutôt qu'un simple tweet ou un post Facebook, il propose de transformer le texte en visuel plus attrayant.

Tresorit, un système de cloud professionnel basé principalement sur la sécurité.

UBLEAM propose d'aller plus loin que le QR Code, en développant un système de détection 3D pour un marketing mobile plus efficace.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.