Smooth McGroove reprend des musiques de jeu vidéo à la voix, et s'attaque cette semaine à Zelda, monument du genre. Pendant ce temps, Google se balade à Venise, Sega enquête sur le mystérieux pirate du Vatican et on compose des chants de supporters.

Smooth McGroove, l'homme qui chantait à l'oreille des pixels
Smooth McGroove, l'homme qui chantait à l'oreille des pixels © YouTube

Smooth McGroove, c'est ce grand monsieur barbu à cheveux longs. Sa spécialité pourtant, ce n'est pas le black metal, mais le chant a capella.

Il enregistre tous les instruments séparément et à la bouche avant de mélanger le tout. Et il reprend exclusivement des musiques de jeu vidéo.

Le bonhomme a déjà une soixantaine de reprises à son actif, des jeux les plus obscurs aux plus célèbres : Mario, Zelda, Final Fantasy, tout y passe.

Et si malgré tout ça vous n'êtes toujours pas convaincu, sachez que le chanteur a aussi un chat particulièrement adorable, qu'il exhibe régulièrement en pleine performance.

Or, comme chacun le sait, sur les Internets, une vidéo contenant un chat est forcément une bonne vidéo.

> ÉCOUTER LES CRÉATIONS DE SMOOTH MCGROOVE SUR YOUTUBE

Dernière création en date, cette reprise du thème de Zelda : A Link to the Past (un jeu culte de la Super Nintendo, dont la suite sort la semaine prochaine).

Smooth McGroove a déjà sorti trois albums depuis ses débuts, compilant les vidéos qu'il a diffusées sur YouTube.

Laisse le Google à Venise

Agrandir le plan

Le Street View de Google Maps (cette fonction qui permet de se balader un peu partout dans le monde grâce à des photos panoramiques) vient de subir une grosse mise à jour, avec l'ajout de plus de 500.000 km de rues

On pouvait déjà se balader sous l'eau dans la Grande barrière de Corail, arpenter les rues désertes de la région de Fukushima... Et depuis quelques jours, Street View propose aussi de se promener à Venise, y compris sur les canaux de la ville.

En fait Google a mobilisé des promeneurs à qui il a confié un sac à dos spécial équipé de caméras (le "Trekker"). Ils cherchent actuellement des volontaires pour aller photographier d'autres endroits du monde.

Attention, c'est entièrement bénévole et il faut porter environ 10 kilos de matériel en permanence.

Une vie de ciné en 30 secondes chrono

The Big Lebowski

Ce n'est pas toujours facile d'être cinéphile. Un film dure entre 1h30 et 2h, quand ce n'est pas plus. Heureusement, un utilisateur du site Reddit a trouvé la solution : transformer des films en gifs, des images animées qui résument des films en quelques secondes et en accéléré.

Ça pique un peu les yeux, on ne comprend pas très bien le scénario, mais au moins après, on peut se vanter d'avoir vu 2001 l'Odyssée de l'Espace, Sin City, Usual Suspects, Blade Runner, Top Gun ou The Big Lebowski, le tout en moins de 3 minutes.

Mes JO sur les réseaux

C'était le feuilleton de la semaine sur le web : tenter de savoir ce que les journalistes, les sportifs et les spectateurs auront le droit de diffuser l'année prochaine à Sotchi. Côté russe, on a d'abord expliqué que les journalistes n'auraient pas le droit d'utiliser leurs smartphones.

Mais finalement le CIO a précisé tout ça. Oui, on pourra poster des photos sur Instagram, Facebook et Twitter, ce sera même fortement encouragé. En revanche, interdiction d'envoyer des vidéos, à cause des droits de diffusion de l'évènement sur les télés du monde entier. On avait déjà vu passer les mêmes règles en 2012 à Londres, reste à savoir si cette fois elles seront vraiment appliquées.

"Paris, Paris, on t'embête"

À l'heure où l'équipe de France de football joue sa qualification pour le mondial, le collectif Golden Moustache vous propose de rencontrer Eric, compositeur de chants de supporters. Un métier, vous allez le voir, qui n'est pas tous les jours facile. Alors, quels sont les secrets d'un chant réussi ? Eric arrivera-t-il à boucler sa chanson sur Zlatan avant la grève de la Ligue 1 ? Réponse ci-dessous.

Le mystère du pirate du Vatican

Tout est parti d'un jeu vidéo, Football Manager, sorti l'année dernière... Les programmeurs avaient caché dans le code du jeu un petit logiciel espion permettant de repérer géographiquement ceux qui l'ont acquis illégalement, bref en le téléchargeant.

Les résultats viennent d'être rendus publics et on y apprend qu'environ 10 millions de personnes dans le monde ont piraté le jeu... Dont 1 au Vatican. Il n'en fallait pas plus pour alimenter les rumeurs les plus folles. Le site Kotaku par exemple se demande si par hasard, ce ne serait pas la vraie raison du départ fracassant de Benoit XVI en début d'année.

image lien blog netplusultra
image lien blog netplusultra © Radio France
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.