Mardi, la plateforme de streaming Salto fait son entrée dans le grand paysage du streaming. Lancée par TF1, France Télévisions et M6, elle a connu un chemin aux nombreuses péripéties depuis les premiers balbutiements du projet... il y a près de cinq ans.

Salto présente pour l'heure seulement une page de pré-inscription
Salto présente pour l'heure seulement une page de pré-inscription © Radio France / JB

Salto, c'est un nouveau service de vidéo en streaming qui arrive mardi prochain. Sa particularité, c'est d'être 100% français : Salto est la plateforme de films et de séries imaginée par TF1, France Télévisions et M6 main dans la main. Un projet dont il a été question pour la première fois il y a cinq ans et qui a pris forme en juin 2018 quand les trois groupes audiovisuels ont annoncé qu'ils s'alliaient pour lancer leur propre plateforme dédiée à la création française... avec les chaînes en direct, leurs programmes en replay et des programmes inédits.

Il a donc fallu plus de deux ans pour que Salto arrive enfin pour de bon... avec des ambitions que le service a dû revoir à la baisse, à cause notamment de l'autorité de la concurrence qui a largement limité la possibilité par exemple pour les chaînes de partager leurs programmes exclusifs avec la plateforme ; ou qui a également restreint la possibilité de promotion croisée : impossible pour les chaînes d'appeler les téléspectateurs à revoir des programmes sur Salto plutôt que sur leur propre plateforme de replay (MyTF1, France.tv ou 6play).

Jeudi, les équipes de Salto ont présenté l'interface du service, avec une bande-annonce pleine d'extraits de programmes. Au final, Salto ressemblera beaucoup à une partie de ses concurrents comme Netflix ou Disney avec des collections thématiques de programmes. Surtout, ce qui ressort de cette présentation, c'est qu'il n'est quasi plus question de télé et de replay dans la communication de la plateforme. Malgré l'apparition de thématiques comme "Divertissement" et "Télé réalité". L'une des forces du catalogue de Salto ça va être les films et séries cultes, des Demoiselles de Rochefort à aux films de David Lynch côté ciné, et Desperate Housewives ou The Handmaid's Tale pour les séries.

Côté créations originales françaises par contre, il n'y en aura pas au lancement, alors que c'était l'un des arguments de Salto au départ : à cause de la crise sanitaire les productions ont été décalées à 2021. Autre petit bémol : point de Salto pour le moment sur les box ; à son lancement le service est seulement disponible sur ordinateur, sur une application et sur les appareils de type Apple TV.

L'info en plus : la vraie révolution de l'iPhone 12 est-elle son chargeur ?

Apple annonçait mardi son nouvel iPhone, l'iPhone 12, un nouveau modèle qui prend en charge la 5G, avec un appareil photo plus puissant et quatre téléphones différents... mais la vraie nouveauté ce n'est peut être rien de tout ça : c'est peut-être le chargeur. C'est l'annonce passée un peu inaperçue : le dos de l'iPhone est aimanté pour accueillir un chargeur magnétique. 

Surtout, ce système, nommé MagSafe, est aussi prévu pour ajouter des accessoires à l'iPhone... plus étonnant encore – et plus étrange il est muni d'une puce qui permettra de déclencher des fonctions sur le téléphone quand certains accessoires seront connectés. Pour l'instant on n'en sait pas plus mais ça peut par exemple laisser imaginer des étuis qui une fois fermés laissent juste apparaître l'heure sur l'écran du téléphone. Tout ça ce sera à suivre ces prochains mois...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.