Bono : "J'ai eu cette belle idée mais on s'est laissé emporter"
Bono : "J'ai eu cette belle idée mais on s'est laissé emporter" © EPA/MaxPPP

Cette semaine dans Net Plus Ultra : le mea culpa de Bono, la nouvelle vie d'un Américain de 66 ans qui retrouve la vue, la bonne santé du secteur du jeu vidéo et le lancement d'un site qui traque les propos machos.

C'est la phrase de la semaine : "Oups, je suis désolé !" Bono, le chanteur de U2, a présenté des excuses publiques dans une interview postée sur Facebook. Si vous êtes client d'iTunes, on ne vous a pas trop laissé le choix : que vous soyez fan du groupe ou pas, le nouvel album de U2 s'est téléchargé automatiquement dans votre smartphone ou votre lecteur mp3.

Opération marketing orchestrée par Apple et U2, "un peu mégalomane", reconnaît aujourd'hui Bono. De nombreux utilisateurs l'ont vécu comme une intrusion. "On s'est laissé emporter", explique le chanteur.

Aveugle depuis 30 ans, un homme retrouve la vue

La vidéo de la semaine nous vient des États-Unis. La scène se passe à l'université de Duke en Caroline du Nord, l'une des quinze universités à implanter... des yeux bioniques ! Le patient, Larry, 66 ans, a progressivement perdu la vue à l'âge de 33 ans, à cause d'une rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative de la rétine. Les médecins sont parvenus en quelque sorte à rallumer la lumière. Émotion garantie.

Cet oeil bionique repose sur les données vidéo d'une caméra, traduites en impulsions électriques envoyées au nerf optique.

Comment se porte le secteur du jeu vidéo en France ?

Réponse : pas trop mal, mais peut mieux faire. C’est le résumé du premier baromètre annuel du Syndicat national du jeu vidéo, remis cette semaine à la secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire. Paradoxe : un Français sur deux joue à des jeux vidéo, le secteur représente la deuxième industrie culturelle en France derrière le livre, mais les entreprises peinent à se développer dans l'Hexagone. Triste paradoxe pour Julien Villedieu du SNJV :

On a parmi les meilleures formations artistiques et techniques, on a des talents... Mais ils sont débauchés à l'international.

Pour rassurer les entreprises, Axelle Lemaire a promis des mesures d’aides d’ici à la fin de l’année, sans préciser lesquelles pour l'instant. Quelques chiffres : la moitié des 250 sociétés du secteur ont moins de cinq ans, elles emploient en moyenne une dizaine de salariés, et développent principalement des jeux pour mobile.

Macholand.fr, le site qui traque le sexisme ordinaire

Macholand.fr a été lancé mardi dernier par trois militants anti-sexistes. Cette plateforme s'appuie notamment sur les réseaux sociaux pour cibler, par effet de masse, les auteurs de propos machistes.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.