Cette semaine, YouTube a publié son "Rewind", sa rétro de l'année. Après l'échec de celle de 2018 elle était attendue au tournant... et ne comble pas tellement les attentes des utilisateurs et des utilisatrices. Et en vidéo de la semaine, Léa Camilleri et Hugo Chesnel sont allés à la rencontre des chiens de Tchernobyl.

Chaque fin d'année, YouTube publie son top des vidéos de l'année
Chaque fin d'année, YouTube publie son top des vidéos de l'année © AFP / Martin BUREAU

Le fameux "YouTube Rewind" est une habitude depuis 2010 : tous les mois de décembre YouTube publie une vidéo qui reprend les meilleurs moments des vidéos populaires de la plateforme sous la forme d'un petit court-métrage. L'édition 2019 est sortie la semaine dernière, et elle était particulièrement attendue au tournant, car le YouTube Rewind de 2018 avait fait si mauvaise impression à sa sortie qu'il était devenu la vidéo la plus détestée de l'histoire de YouTube : 17 millions de pouces en bas.

YouTube avait été accusé de ne pas avoir été assez représentatif des goûts de ses utilisateurs : entre autres, trop de vidéos de Fortnite ou l'absence du YouTubeur suédois PewDiePie, le plus suivi au monde, sanctionne à l'époque pour des propos racistes. 

Avec cette édition 2019 la plateforme de vidéo a donc voulu tourner la page, et c’est assez radical : ce rewind est un top 10 assez brut de décoffrage des vidéos les plus aimées, les plus "likées" par les internautes, dans plusieurs catégories : les créations de vidéastes, les clips musicaux, les vidéos de danse, le jeu vidéo, les tutos beauté. 

Autrement dit, pour ne pas prendre de risques, YouTube a abandonné toute éditorialisation de sa rétrospective. Adieu la créativité, place aux chiffres, rien qu’aux chiffres… qui font donc que la vidéo la plus likée de l’année s’appelle "Faisons de cette vidéo la plus likée de YouTube". C’est transparent mais c’est un peu regrettable. D'ailleurs le Rewind 2019 a l’air parti sur le même chemin que celui de 2018 : ce vendredi, il cumule 7 millions de pouces en bas contre seulement 3 millions de pouces en haut.

Pour la France, YouTube n'a pas de vidéo spécifique. Dans la vidéo internationale il n'y a qu'une artiste française, ce n'est pas une vidéaste mais une chanteuse, Aya Nakamura, pour le clip de "Pookie". 

En revanche sur Twitter YouTube France a fait sa rétrospective cette semaine. Là encore, pas d'éditorialisation, juste une série de top 10: ainsi, par exemple, que dans la rétro des vidéos tendances de 2019 en France il n'y a qu'une seule femme, au sein du duo "Le monde à l'envers".

La vidéo de la semaine : "Dogs of Chernobyl" par Léa Camilleri et Hugo Chesnel

Dans ce passionnant documentaire, qui sortira très prochainement sur la chaîne YouTube de la vidéaste Léa Camilleri, celle-ci et le réalisateur Hugo Chesnel sont allés à la rencontre des chiens errants abandonnés à Tchernobyl. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.