Cette semaine, on dit "Allo" à ses amis et à Google, on compte les sites Internet nord-coréens sur les doigts de trois mains et on traduit les films en version anarcho-capitaliste.

"X-Men, lutte des classes", une version un peu... différente
"X-Men, lutte des classes", une version un peu... différente

Allo fait polémique

Le nouveau système de messagerie instantanée de Google est en phase de test, avec une date de sortie imminente. C'est donc un nouveau concurrent à What's App, Messenger de Facebook, Snapchat, Twitter, Hangouts du même Google, ou même les SMS (décidément on ne manque vraiment pas de moyens de communiquer ces dernières années). Mais que peut apporter Allo sur ce marché déjà saturé ?

La réponse tient en un seul mot : Assistant. Assistant est une intelligence artificielle qui garde un œil sur les messages que vous envoyez et que vous recevez, officiellement pour vous simplifier la vie. Par exemple, si vous discutez avec une amie qui se demande où vous pourriez manger, Assistant vous propose une liste de restaurants. Il peut même vous proposer des réponses toutes faites si vous avez la flemme de les écrire, ou encore retenir que telle personne est votre petite amie et telle autre votre frère... Ou même analyser une photo que vous avez envoyée pour vous dire ce qu'elle représente.

Mais "Allo" s'est déjà fait un ennemi... Un certain Edward Snowden, qui a posté mercredi ce simple message : "Allo, c'est une application Google qui enregistre tous les messages que vous envoyez et les rend disponibles à la police sur simple demande".

Et il est vrai qu'Assistant pose un vrai souci pour votre vie privée. Google tente de rassurer en proposant un mode "Incognito" qui va chiffre vos messages et les supprimer au bout d'une heure, mais dans ce cas, vous vous priverez aussi de leur nouvel Assistant. Notons aussi, pour être tout à fait équitable, que les autres systèmes de messagerie ne sont pas forcément plus sécurisés en matière de protection des données...

Faisons la liste des sites Internet nord-coréens

C'est l'un des pays les plus fermés au monde, en particulier sur internet. Pourtant, il existe bien des sites nord-coréens, et on en a désormais la liste exhaustive, grâce à des hackers qui ont réussi à récupérer les données du DNS du pays, le système qui gère ses noms de domaines. Ils ont donc trouvé tous les sites dont les serveurs se trouvent physiquement sur le territoire de Corée du Nord (d'autres sont hébergés à l'étranger).

Et c'est une toute petite liste : au total, le pays héberge seulement 28 sites Internet. Des sites des médias et institutions officiels, bien sûr, mais aussi des sites de recettes de cuisine et de cinéma. Ils sont tous là (et ils ne sont pas très faciles d'accès depuis la France...) :

  • star.co.kp

  • airkoryo.com.kp

  • friend.com.kp

  • kiyctc.com.kp

  • knic.com.kp

  • korfilm.com.kp

  • masikryong.com.kp

  • naenara.com.kp

  • ryongnamsan.edu.kp

  • ma.gov.kp

  • nta.gov.kp

  • portal.net.kp

  • rcc.net.kp

  • silibank.net.kp

  • star.net.kp

  • star-co.net.kp

  • star-di.net.kp

  • gnu.rep.kp

  • rodong.rep.kp

  • vok.rep.kp

  • cooks.org.kp

  • kass.org.kp

  • koredufund.org.kp

  • bkorelcfund.org.kp

  • sdprk.org.kp

La vidéo de la semaine : X-Men contre les anarcho-stalinistes

Depuis quelques années on trouve sur YouTube des vidéos très pointues qui décryptent le cinéma, ses règles, ses codes, ses secrets... Ce n'est pas du tout le cas de "C'est ça l'histoire", une nouvelle chaîne qui vous réexplique les films... sous LSD. "La Reine des Neiges" devient une militante féministe en lutte contre le patriarcat, Harry Potter un youtubeur hip-hop qui veut rejoindre l'école du micro d'argent, et "La Belle et la Bête" l'histoire d'un transsexuel à la pilosité luxuriante.

Ici, dans X-Men First Class, on raconte l'histoire d'un grand combat idéologique.

Notez que la chaîne "C'est ça l'histoire" n'est pas financée par la publicité et cherche donc un peu d'argent. Pour les aider, c'est par ici.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.