Vous avez peut-être, sous le sapin, reçu une enceinte Alexa, l'enceinte connectée d'Amazon. Celle-ci permet autant de suivre les vœux de la Reine d'Angleterre cette année... que de confondre un meurtrier lors d'un procès. Et l'info en plus, c'est la création par Google d'une chorale virtuelle pour Noël.

Les voeux de la reine d'Angleterre, ici en 2012
Les voeux de la reine d'Angleterre, ici en 2012 © AFP / JOHN STILLWELL / POOL

Ce 24 ou 25 décembre, pour Noël, vous avez peut-être eu une enceinte connectée de type Google Home ou Alexa : sachez que cette machine va pouvoir vous aider à prolonger la magie de Noël… en vous faisant entendre une voix connue, celle de la Reine d'Angleterre.  

Cette année, pour la première fois, la Reine va transmettre ses vœux de Noël par l’intermédiaire d’Alexa, l’enceinte connectée d’Amazon. Il suffira de demander à votre petit appareil de vous faire écouter le message de vœux de la monarque et celui-ci se lancera comme si Elisabeth II était à table avec vous. Une seule contrainte : il faut que votre enceinte soit configurée en anglais, puisque les vœux ne sont pas traduits.  

Et ce n’est pas la première fois que sa majesté se met aux nouvelles technologies : depuis 2012 le texte des vœux royaux est accessible sous la forme d’un livre numérique pour les liseuses. Et cette année il devrait évidemment être question de la crise du Covid et peut-être du Brexit au lendemain de l'accord signé.

Si ces enceintes sont pratiques, il ne faut pas oublier que ce sont aussi des micros, qui enregistrent ce qu'il se passe chez vous. Cette semaine, en Allemagne, une première juridique a eu lieu : Alexa a été appelé comme témoin dans un procès pour féminicide… ou plus exactement les enregistrements d'Alexa ont servi de preuve, pour confondre un homme accusé d’avoir étranglé son ex-compagne chez elle.   

C’est une possibilité assez spécifique à l’Allemagne où la surveillance sonore des espaces de vie est autorisée et donc où les enquêteurs peuvent consulter et ajouter au dossier ce genre d’enregistrements. En revanche, c’est bien Amazon qui a transmis à la justice les données, des fichiers sur lesquels l’on reconnaissait la voix de l’homme. 

Voilà deux actualités autour de cette enceinte connectée qui montrent ses différentes facettes : Alexa peut être un beau progrès à condition de ne pas oublier que c'est avant tout un micro capable de vous enregistrer en permanence... Amazon comme Google ont d'ailleurs mis un bouton sur toutes les enceintes pour désactiver les micros.

L'info en plus : la chorale des "Blobs" de Google

Un peu de légèreté de Noël, avec une chorale virtuelle imaginée par le labo Google Arts et Culture avec un artiste nommé David Li : quatre bestioles nommées Blob peuvent vous interpréter des chants de Noël. Là où ça devient drôle, c’est que vous pouvez vous-même prendre le contrôle des blobs avec votre souris ou votre doigt pour leur faire chanter ce que vous voulez… et magie de l’intelligence artificielle, ça sonnera toujours juste !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe