Cette semaine, on revient sur la plainte d'un étudiant américain qui assure avoir été injustement arrêté à cause d'un système de reconnaissance faciale utilisé, selon lui, dans les boutiques Apple. La vidéo de la semaine, elle, nous plonge dans une série de challenges musicaux.

Un Apple Store, à New York
Un Apple Store, à New York © AFP / VOLKAN FURUNCU / ANADOLU AGENCY

C'est une étonnante affaire judiciaire qui commence aux États-Unis : en début de semaine, un étudiant de 18 ans a porté plainte contre Apple, pour une arrestation qu'il juge injustifiée. L'histoire remonte à novembre dernier, quand Ousmane Bah, qui est étudiant à New-York, a été interpellé pour une série de vols dans plusieurs magasins Apple.

Or le jeune homme conteste son arrestation avec un bon alibi : il était à New York à son bal de promo le jour d'un vol à Boston. Et surtout les images de vidéosurveillance du voleur dans le dossier ne correspondent absolument pas à son signalement. Les poursuites ont donc été abandonnées dans tous les Etats où il était poursuivi, sauf un.

Ousmane Bah affirme que son arrestation est liée à une erreur de reconnaissance visuelle, et accuse donc Apple de s'appuyer sur la reconnaissance faciale pour conserver une base de données de toute personne qui passe dans ses magasins en associant un nom et un visage. L'étudiant explique que l'une de ses pièces d'identité lui a été volée : le vrai voleur aurait donc utilisé une fois en Apple Store cette pièce d'identité, et son visage aurait donc été associé à l'identité d'Ousmane Bah. C'est cela qui expliquerait l'erreur du système de reconnaissance. Le jeune homme demande donc un milliard de dollars de dommages et intérêts à Apple.

Or Apple assure ne pas faire de reconnaissance faciale dans ses magasins. En réalité, il y a une entreprise tierce dans cette histoire : Security Industry Specialists (SIS), également attaquée par Ousmane Bah. C'est cette entreprise, qui est en relation avec Apple, qui pourrait avoir utilisé une technologie de reconnaissance biométrique à partir des images de vidéosurveillance. L'enquête va donc devoir déterminer dans quelles circonstances SIS et Apple travaillent ensemble, comment ce prestataire a eu accès aux images, si le contrôle biométrique a eu lieu dans un Apple Store ou ailleurs, au moment des faits ou ailleurs... bref l'affaire devrait continuer à faire parler d'elle.

La vidéo de la semaine : Starrysky

Cette chaîne YouTube est animée par deux artistes, Sasha Brown et Tai Wuang, qui se sont notamment fixés l'objectif de relever des défis musicaux donnés par leurs abonnés, comme par exemple celui d'enregistrer une chanson à l'envers, instrument par instrument, de sorte qu'en l'écoutant de la fin au début elle ressemble à une chanson à l'endroit !

Ce défi-là a été relevé il y a un an, depuis ils ont tenté beaucoup d'autres challenges donnés par les internautes. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.