Cette année sur vos écrans, votre téléphone ou votre tablette, il y a eu Nabila, Get Lucky, les Selfies sur Snapchat, le Harlem Shake (oui, oui, c'était en 2013). Tous détournés ! Vous avez oublié ? Internet s'en souvient...

Le Harlem Shake, c'était en 2013

Difficile à croire, la volatilité des phénomènes sur Internet, les célébrités éphémères troublent notre rapport au temps. Illustration : le Harlem Shake. Nous étions encore gavés comme des oies du Gangnam Style du chanteur coréen Psy et puis en février, le 2 février exactement, une vidéo est envoyée du Japon. Ils sont quatre déguisés en sumo et en bioman. La combinaison collé au corps, ils miment de manière compulsive l’acte copulatoire avant de se laisser aller à une danse désarticulée. Résultat dix mois après : 50 millions de vues et des dizaines de milliers d’imitation.

Dans la famille "parodies du Harlem Shake", c'est une imitation qui remporte le gros lot en nombre de vues sur Youtube évidemment. Nous sommes en Norvège. C’est l’heure de la relève de la garde.

Même refrain, même chorégraphie. Nous sommes avec 25 soldats. Pendant la montée de la musique, un seul danse, les autres restent impassibles et puis lors du climax, c’est l’explosion. Un soldat se tortille dans son sac de couchage, un autre se jette de la fenêtre avec un drapeau norvégien, un troisième se tape la tête contre un mur… Résultat : 97 millions de vues.

L’ antibuzz de l'année

C’est l’antibuzz, l’anti-phénomène émergent et incontrôlé du web. Daft punk, c’est l’incarnation du marketting viral en 2013.

L’histoire de la chanson Get Lucky commence avec une boucle de 15 secondes funky et entêtante. Elle est dévoilée pendant une émission américaine à grosse audience, le Saturday Night Live. 15 secondes puis toute la chanson, le mouvement est lancé et on voit émerger aux quatre coins de la toile les versions les plus originales et déjantées de Get Lucky. On commence avec Get lucky version française, signé George Michel et ça s’appelle "être chanceux".

"Être chanceux" en français c’est un demi-million de vues. La version espagnole la plus populaire a fait quatre fois plus de vues sur Youtube. Ca s’appelle Despertar para ponerla et ca nous vient du Nord de l’Argentine.

"T’es une fille, t’as pas de shampoing ... "

"Allo quoi, non mais allo, t’es une fille, t’as pas de shampoing…" La phrase est devenue culte en quelque mois. Et comme pour le Harlem Shake, comme pour Get Lucky, la phrase de Nabila a été remixée par les internautes. Exemple avec Bruce Willis dans “Une journée en Enfer”.

Plus d’un million de vues pour Bruce Willis.

Une vraie histoire qui avait tout d'un "fake"

Une histoire qui ressemble à un fake, un pastiche, qu’on a du mal à croire et puis petit à petit, le lama devient une star. Interrogé par Le Parisien, le chanteur Serge Lama soutient le lama Serge. Serge, le lama, fait le Tour de France : il passe par la scène de Bercy et le stade des Girondins de Bordeaux notamment et puis il y a eu cette reprise. Serge devient la star des Dancefloors...

"Lamaoutai", vous avez sans doute reconnu la reprise du titre du chanteur belge Stromae, Papaoutey. Stromae qui lui aussi a connu un énorme succès sur internet en simulant une fin de soirée alcoolisée dans le centre de Belgique. 50 millions de vues.

Cette année, il y a eu aussi snapchat, ces photos détruites quelques secondes après avoir été envoyées, l’entrée en bourse de Twitter, les révélations d’Edward Snowden, les Selfies, ces photos de soi-même prises par soi-même, le webdoc de l’année, FortMcmoney de David Dufresne, pleins de choses plus ou moins sérieuses que vous pouvez retrouver dans nos archives de Net plus ultra.

Un bonus, parce que, c'est vraiment trop mignon

Un autre bonus parce que c'est vraiment trop planant

Encore un parce que c'est vraiment trop rampant

Et un dernier, parce que c'est vraiment trop dansant

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/09/559fa782-1ac8-11e3-9f7b-782bcb6744eb/640_image-dossier-netplusultra-blog.jpg" alt="image lien blog netplusultra" width="639" height="150" />
image lien blog netplusultra © Radio France

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.