Cette semaine, on se rend compte à quel point une application de rencontres peut en apprendre sur nous, plus ou moins volontairement. Et on célèbre une belle chronique de cinéma.

L'application de rencontres Tinder en sait beaucoup sur vous
L'application de rencontres Tinder en sait beaucoup sur vous © Radio France / Julie Guesdon

Tinder, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une application de rencontres, qui vous permet de faire défiler des profils avec photo pour y trouver (entre autres) le grand amour ou votre prochaine nuit de plaisir. Mais ce matin, on parle de l'aspect moins glamour de Tinder...

Judith Duportail, journaliste au Guardian, a tenté une expérience : elle a demandé à Tinder de lui transmettre l'ensemble des données que l'entreprise possède sur elle (tout citoyen de l'Union européenne a le droit d'y accéder, même si "très peu le font" d'après Tinder). Elle a reçu un document de 800 pages. Verdict : "Tinder la connait mieux qu'elle ne se connait elle-même".Elle explique avoir été stupéfaite par le nombre d'informations qu'elle a données volontairement : ses déplacements, ses centres d'intérêts, ses photos, ce qu'elle aime manger ou écouter, ses "likes" sur Facebook, ses activités professionnelles, etc.

► SUR LE WEB | L'article complet sur le site du Guardian (en anglais)

Mais surtout, Tinder la connait car l'application analyse ce qu'elle fait : elle sait par exemple qu'elle a copié/collé la même blague à trois personnes différentes. Qu'elle a passé son réveillon à discuter avec 16 personnes en même temps, avant de tous les ignorer. Quel type de personne elle préfère ou, à l'inverse, à quel type de personnes elle plait. Combien de temps chacun d'entre eux a passé à regarder sa photo avant de faire son choix.

Autant de données qui pourraient un jour être piratées, voire pire : vendues. Bref, un article idéal si vous avez besoin d'une douche froide.

Un porte-parole de Tinder a réagi à l'article du Guardian dans un communiqué, expliquant notamment que :

"La protection de la sécurité et de la vie privée de nos utilisateurs est notre plus grande priorité. Tinder observe l’ensemble des lois applicables de protection de la vie privée et des bonnes pratiques de l’industrie. Les outils et systèmes que nous avons mis en place garantissent le maintien de l’intégrité de notre plateforme et la protègent d’éventuelles menaces.

La grande partie des données en notre possession se compose des messages échangés par les utilisateurs. Les informations détenues par Tinder sont soit fournies par l’utilisateur, soit essentielles au bon fonctionnement du service, comme pour d’autres plateformes de messagerie et d’autres réseaux sociaux."

La vidéo de la semaine : une (longue) saison de chroniques de cinéma

On vous avait déjà parlé, en janvier 2016, de ChroMa (compression de "CHROnique de cinéMA"), alors que sortait son premier épisode, financé par les internautes (le projet avait collecté 200.000 euros en financement participatif, sur un objectif dix fois inférieur). Presque deux ans après, ses créateurs Karim Debbache, Gilles Stella et Jérémy Morvan viennent de livrer le douzième et dernier épisode.

Deux ans à décrypter toutes sortes de films, d'un chef-d'oeuvre comme "Les Affranchis" à un nanar comme "Carnosaur" (le thème de ce dernier épisode), pour démontrer au final que tout film, si mauvais ou raté soit-il, a quelque chose à dire sur le cinéma en général. Drôle, érudit, attachant et passionnant.

► REGARDER | Tous les épisodes de ChroMa sur la chaîne de Karim Debbache (prévoyez du popcorn)

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.