Cette semaine, on découvre comment Apple veut aussi remplacer notre portefeuille avec son "Apple Card". Mais attention, cette carte ne sera pas liée à un compte en banque... mais à une réserve de crédit. Et en vidéo de la semaine, on retombe en enfance et on joue une partie d'échecs... grandeur nature.

Apple a présenté son "Apple Card" mardi lors d'une conférence
Apple a présenté son "Apple Card" mardi lors d'une conférence © AFP / Noah Berger

Cette semaine, Internet a frémi après la série d'annonces faites par Apple lundi : ces prochaines semaines, la multinationale va lancer une plateforme de streaming vidéo, un abonnement pour des jeux, un kiosque virtuel pour la presse magazine, et... une carte de crédit. Son nom  : Apple Card, elle est à la fois virtuelle et physique, et comme tous les produits à la pomme cette carte est très design, la version physique est une carte toute blanche et toute en titane, on a un peu l'impression d'avoir sous les yeux un produit de luxe.

Pour autant, Apple ne devient pas une banque. La logique de cette carte est une logique plutôt anglo-saxonne : on parle bien d'une carte de crédit et pas de débit. La carte de débit c'est celle qui est liée à votre compte courant, quand la carte de crédit, elle, est liée à une réserve d'argent qu'il faut rembourser. C'est en général le genre de carte que vous recevez quand vous prenez un crédit à la consommation dans un magasin, et c'est donc cela que proposera Apple.

Apple promet que sa carte sera sans aucun frais, mais plus vous échelonnez les remboursements plus vous payez d'intérêts. Et puis, c'est très américain aussi : pour chaque achat effectué une petite somme d'argent vous est reversée, que vous pouvez utiliser cet argent pour faire d'autres achats... ou pour rembourser le crédit.

Ce service va-t-il arriver en France ? On n'a pas de date mais c'est au programme : pour ça il faudra que des banques ou des organismes de crédit acceptent de signer des accords avec elle. Aux Etats-Unis la Apple Card s'appuie sur la banque Goldman Sachs... en France il lui faudra trouver de nouveaux partenaires. Mais Apple pourrait bien arriver à s'implanter, en surfant sur la popularité grandissante des banques mobiles comme N26 ou Orange Bank, qui comptaient déjà au total en 2018 plus de quatre millions de clients.

La vidéo de la semaine : Pierre Croce et un jeu d'échecs grandeur nature

Une partie d'échecs, ce n'est pas toujours caractérisé par une avalanche de fun. En revanche, une partie d'échecs grandeur nature, où chaque joueur est déguisé en pion, c'est ce qu'a fait le YouTubeur Pierre Croce avec donc 31 autres personnes dans sa dernière vidéo délirante. C'est d'autant plus drôle que pour éliminer un pion adverse, les joueurs doivent se raconter des blagues. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.