Cette semaine dans Net Plus Ultra, on se penche sur une étude qui analyse notre rapport avec les robots, quand ceux-ci ne se montrent pas coopératifs. En podcast de la semaine, l'émission "Par Derrière" révèle les secrets de métiers peu connus.

Le robot Pepper a servi à réaliser les expériences de cette étude
Le robot Pepper a servi à réaliser les expériences de cette étude © AFP / GABRIEL BOUYS

Pour étudier les liens entre les robots et les humains lorsque l'intelligence artificielle se montre désagréable, une équipe de chercheurs américains a décidé de mettre face à face des cobayes humains dans un jeu de stratégie face à Pepper, un petit robot habituellement plutôt aimable et amateur de bonnes blagues... 

Sauf que dans certains cas prévus par l'expérience, Pepper s’est mis à devenir désagréable et à critiquer vivement son adversaire. "Vous êtes un mauvais joueur", "Votre jeu est brouillon" : rien de très insultant, mais des petites piques qui peuvent affecter le moral. Résultat : les joueurs qui se sont retrouvés face au méchant Pepper ont beaucoup moins bien joué que les autres. Un tiers des joueurs ont considéré que le robot avait été une distraction pour eux et les ont empêché de bien jouer.

Autrement dit, la réaction face à un robot est aussi déstabilisante que face à un humain. Cette étude fait écho à une autre publiée en juillet dernier et qui se basait sur le jeu Mario Kart : en jouant à plusieurs, on est plus mauvais si notre adversaire a des propos négatifs. Les seuls qui sont a priori à l’abri de ces perturbations du robot, ce sont les plus jeunes, parce que ce sont les plus conscients que le robot agit parce qu’il est programmé, et qu’il n’y a pas d’attaque personnelle.

En apparence ça n'a pas beaucoup d'impact sur notre quotidien, mais en réalité l'étude sert à étudier ce qu’on appelle les interactions non-coopératives, c’est à dire quand votre objectif et celui du robot ne sont pas le même. Autrement dit (et bien loin d'un affrontement à la Terminator), quand une intelligence artificielle vous aide à faire du shopping en ligne, son objectif est de vous faire dépenser le plus possible mais a priori ce n’est pas votre objectif à vous. Ce sont ces relations-là qui sont en question... et cette étude est l’une des premières à se pencher sur la question.

Le podcast de la semaine : "Par derrière" par Lise Pressac

Dans cette série d'entretiens, la journaliste Lise Pressac va à la rencontre de personnes qui font des métiers peu communs. Des discussions passionnantes, comme cette dernière, avec Simone, l'une des voix les plus célèbres de France, qui résonne chaque jour dans toutes les gares de France. CLIQUEZ ICI POUR ÉCOUTER L'ÉPISODE.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.