Net Plus Ultra est en vacances ! Mais on n'allait pas vous laisser sans quelques vidéos à vous mettre sous la dent.

Sinmara Saga, un court qui envoie
Sinmara Saga, un court qui envoie

SPÉCIALE | Net Plus Ultra est en vacances ! Mais on n'allait pas vous laisser sans quelques vidéos à vous mettre sous la dent. Au programme : un robot de supermarché, du kung-fu en pixels, des sabres-lasers, un stage dans une entreprise où l'absurde est PDG et le cruel destin d'un youtubeur oublié... Prêts pour un voyage à travers nos derniers coups de cœur en vidéo ?

"Reboot", de Davy Mourier

Coécrite par Davy Mourier et Lewis Trondheim, cette mini-série raconte l'histoire d'Oscar Sauvage, un simple employé de supermarché, qui a tout pour être heureux : une femme enceinte, une maison en banlieue, un Kangoo et un emploi un peu répétitif... Sauf qu'Oscar va découvrir que toute sa vie est un mensonge, et qu'il est en réalité un robot contrôlé par le mystérieux "On ne sait pas qui".

"Le Département", de Inernet

Autre univers absurde et décalé, celui du Département, une mini-série en cours sur la chaîne YouTube Inernet, qui s'est fait une spécialité de l'humour à la Monty Python. On y suit Camille, nouvelle stagiaire dans une entreprise où tout le monde a un grain. Un petit bijou pour dénoncer les absurdités de l'entreprise.

Les sept épisodes sont disponibles sur la page YouTube d'Inernet.

"Sinmara Saga", de Jason Hendrich

Ce spécialiste de l'animation n'a publié que deux vidéos pour l'instant mais elles valent le détour. Dans Sinmara Saga, la plus récente, il dépeint en quelques minutes un combat de jeu vidéo, de l'animation au pixel aux fulgurances au crayon et en 3D. Si vous avez déjà eu une Super Nintendo à la maison, vous serez sous le charme...

"Darth Maul : Apprentice", de Shawn Bu

Un "petit" film qui a beaucoup fait parler il y a quelques semaines dans le milieu des fans de Star Wars... On y redécouvre les origines de ce personnage maléfique vu dans l'Épisode 1 de la saga. Incontournable pour les fans de sabre-laser.

"Jojo", de Nicolas Berno

Et si la vraie déchéance, c'était de ne plus être vu ? Nicolas Berno imagine le quotidien d'un youtubeur qui aurait perdu tous ses spectateurs, ses abonnés, ses likes, bref tout ce qui fait sa gloire virtuelle. Un p'tit selfie mademoiselle ?

....

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.