Jeudi, Microsoft a levé le voile sur Windows 11, la première version majeure de son système d'exploitation depuis 2015. Une évolution essentiellement graphique, pour un système qui évolue à pas de loup.

Un aperçu du nouveau bureau de Windows 11
Un aperçu du nouveau bureau de Windows 11 © Capture d'écran Microsoft
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cette semaine l'annonce la plus attendue venait de Microsoft et de son système d'exploitation :  l'entreprise a levé jeudi le voile sur la nouvelle version de Windows : ce sera Windows 11... et rien que ce nom est une sacrée évolution car Windows 10 était en service depuis 2015. Cela faisait quelques jours que l'annonce était attendue, d'autant plus qu'une version test avait fuité il y a quelques jours et que Microsoft avait bien confirmé que c'était une vraie fuite et pas un fake.  

Alors que nous réserve cette nouvelle version ? Les nouveautés sont essentiellement graphiques, à tel point d'ailleurs que le nouveau fond d'écran était un élément important de la communication autour de ce nouveau Windows : alors c'est un très beau fond avec une sorte de fleur en tissu bleutée, qui accueillera donc pas mal de nouveautés visuelles... et notamment une barre des tâches qui se trouve au milieu du bureau et non plus sur le côté gauche ; un tout nouveau menu démarrer – le fameux menu démarrer de Windows – l'apparition de nouveaux widgets, des petites fenêtres pour avoir rapidement la météo ou votre planning du jour... ou encore un nouveau mode de partage d'écran plus pratique qui permet par exemple de couper son écran en trois pour jongler entre trois applications.   

On y trouve aussi une plus grande intégration de Teams, le logiciel de Microsoft qui a explosé pendant le télétravail, ou encore une boutique d'applications qui a été revue de fond en comble. Mais au fond, le plus intéressant avec cette version 11 c'est ce qu'elle nous dit de Windows et de ses évolutions... deux choses essentiellement : premièrement une intégration de plus en plus forte des ordinateurs et des tablettes, parce que Windows 11 est désormais compatible, et ça, c'est la plus grosse surprise, avec les applis Android conçues pour les smartphones

Et la deuxième chose que nous dit ce Windows 11 est presque philosophique : il y a quelques années l'entreprise avait annoncé que Windows 10 serait la dernière version, qu'il n'y aurait plus de nouvelle version majeure et qu'on avancerait par petites mises à jour successives... finalement elle est revenue sur sa promesse, mais avec une version qui ne présente pas d'immense chamboulement. 

D'ailleurs si on veut on peut remettre la barre de menu à sa place d'avant, en bas à gauche de l'écran. Ce qui se cache là derrière c'est l'intertie non pas de Windows mais de sa clientèle : on ne compte pas le nombre d'entreprises dont toute l'informatique tourne sous Windows... et pour qui s'il y a des changements, ils doivent se faire à doses homéopatiques. Résultat Windows doit sans cesse marcher sur un fil tendu entre évoluer et ne pas trop bouger non plus.   

L'équipe