Mandoline, soleil, figues fraîches, ce soir c’est le grand jeu, le grand jeu à l’Italienne, à la Sicilienne. Mandoline, sérénade, regards langoureux, caressants, un tantinet sirupeux, et tutti quanti. Avouez, c’est tellement bon, les trémolos, l’amour, la passion, un verre de vinsanto avec des petits gâteaux, un air d’opéra, une chanson napolitaine, et s’en est fini de vous, vous vous sentez fondre, et le pire c’est que vous trouvez ça délicieux. Imaginez l’Italie, la Toscane, les champs de tournesols. Vous voyez, et bien là, dans le pays de Puccini, à quelques kilomètres de Luca, il y a un petit village qui s’appelle Montecarlo. Pourquoi là ? Parce qu’il y a un trésor, un bijou, il y a le plus beau théâtre du monde, un théâtre à l’Italienne en miniature, parce que là, il y a Salvatore et qu’il est beau. Parce qu’ici à Montecarlo, on a la musique dans la peau.

programmation musicale

Luciano Pavarotti

Che gelida manina, extrait de la Bohème de Puccini ### Adriano Celentano

prisencolinensinainciusol ### Marino Marini

Nel blu dipinto di blu (volare) ### Daphné

Musicamor album: Carminlabel: V2

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.