Lyonel Trouillot
Lyonel Trouillot © Radio France

C'est la première émission de la saison. Une première émission comme une déclaration d'intention. Une heure douce, à l'écoute de Lyonel Trouillot, écrivain haïtien. Une heure pour rendre hommage à Haïti et aux merveilles qu'elle produit. Parce qu'à force de ruser avec la misère on oublie de voir la beauté qui est tout près. Parce qu'aucun peuple n'est plus petit que son poème, c'est Darwich qui disait cela.

Merveille, beauté : dans le dernier roman de Lyonel Trouillot, il est question d'un petit village qui aurait compris quelque chose du bonheur, de l'amour, du partage, de la fraternité, de l'égalité et de la joie. Une abbaye de Thélème, un petit paradis où la loi du plus fort ne gagne pas, où les salauds disparaissent, où l'on garde les morts en vie et les morts sont joyeux, où le législateur est un doux rêveur.

« La bellle amour humaine » c'est le titre du dernier roman de Lyonel Trouillot.

« La belle amour humaine » c'est être ensemble, à l'écoute, c'est chanter ensemble. L'harmonie loin du vacarme. Et pour entrer dans le tableau, il faut y mettre sa part de voix, de soi.

A quel chant donnons-nous notre voix?

Quel usage faisons-nous de notre présence au monde? C'est la seule question qui vaille la peine qu'on cherche une réponse. Ai-je fait un bel usage de ma présence au monde?

« Si nous le voulions il n'y aurait que des merveilles » . Paul Eluard.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.