Cerveau IRM
Cerveau IRM © Radio France / Xtof

Qu'est-ce que l'on touche, qu'est-ce que l'on modifie de l'autre, en opérant son cerveau ? Et est-ce que le neuro- chirurgien ne change pas lui aussi, un peu à chaque fois qu'il s'aventure dans le cerveau d'un autre ?

Charles Ambroise Valéry est neuro-chirugien à la Pitié Salpétrière. Médecin dans l'âme, il ne cesse de s'interroger sur sa pratique, sur son métier. Le docteur Valéry est passionné, fasciné par le cerveau, par cet organe tendre et moëlleux que nous hébergeons dans notre crâne, compagnon de vie, adversaire parfois aussi. Qu'est-ce qui se cache dans les plis et les replis de notre cerveau? Que savons-nous vraiment de lui? De nous? Que nous cache-t-il?

Charles Ambroise Valéry est le directeur médical de l'unité de radio-chirurgie Gamma-Knife d'ile de France, c'est une unité à la pointe de la neuro-chirurgie aujourd'hui. Ici on traite au millimètre près et sans ouvrir le crâne des lésions situées dans le cerveau grâce à une machine extraordinaire qui détruit les lésions du cerveau en une fois à l'aide de 192 mini-faisceaux de rayons gamma. Ici à l'unité Gamma Knife de la Pitié Salpétrière, j'ai eu parfois l'impression d'être dans de la science fiction, j'ai vu des cerveaux sur des écrans d'ordinateurs, il étaient verts, roses, ils changeaient de couleur, j'ai vu le professeur Valery naviguer dans les plis de cerveaux avec une souris à la recherche de tumeurs. C'était presque de la virtualité. L'imagerie cérébrale a ces dernières années profondément transformé la pratique de la chirurgie. Et ce n'est que le début. On est à l'aube de ce que nous saurons faire dans quelques années. A l'aube aussi de notre connaissance du cerveau. Et c'est pourtant, déjà fascinant, c'est vertigineux.

Jusqu'à 21H une heure au plus intime de nous, une heure à se balader dans nos cerveaux.


Tous nos remerciements à Arte.

Les liens

Dossier France Info sur l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM)

ARTE - Les étonnants pouvoir du cerveau

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.