Arkadi Babtchenko a 31 ans et déjà plusieurs vies derrière lui. Il était un jeune étudiant en droit, qui rêvait d'argent et de grosses bagnoles, quand il a été appelé et enrôlé dans l'armée russe pour aller combattre en Tchétchénie. A 18 ans Arkadi est devenu un soldat de l'armée russe, conscrit, il a été bizuté, terrorisé par la violence des soldats qui reviennent à moitié fous du combat, avec un seul désir celui de se venger. Arkadi avait plus peur de ses supérieurs que des tchétchènes. Il a cru qu'il n'en reviendrait pas. Arkadi Babtchenko est revenu de la première guerre de Tchétchènie, il n'est pas mort au combat. A son retour à Moscou, il croit devenir fou face l'indifférence de la société, personne ne parlait de cette guerre, et personne ne voulait en entendre parler. Pendant deux ans Arkadi a erré dans les rues de Moscou, saoûl, ivre de douleur. Alors quand la deuxième guerre de Tchétchénie a commencé, il s'est tout de suite engagé. En vérité Arkadi n' en était jamais vraiment revenu, son âme était restée là bas. En 1999, il devient un soldat sous contrat, il combat et il aime ça. Il se dope à la guerre. Arkadi Babtchenko est sans concession avec lui même, il dit tout, il dit l'euphorie du combat, l'envie de tuer, il essaie de mettre des mots sur cette maladie, sur le syndrôme Tchétchène. Arkadi n'avait jamais écrit avant la guerre. Quand il est revenu une deuxième fois de Tchétchènie, il était envahi, submergé parce qu'il avait vécu, et c'est sorti d'un jet, comme si la guerre sortait enfin de lui, comme si il ne pouvait plus la porter. Il a écrit 10 récits de guerres autobiographiques. Et puis un premier article qu'il a envoyé à plusieurs journaux. C'est comme ça qu'Arkadi Babtchenko est devenu écrivain et journaliste. Aujourd'hui il travaille à « Novaia Gazeta », un journal d'opposition, une exception dans le paysage médiatique en Russie, un des rares journaux indépendant. C'était là que travaillait Anna Politkoskaia avant d'être assassinée. Arkadi Babtchenko traite d'une partie des sujets dont s'occupait Anna. Il écrit sur l'armée russe, sur les mauvais traitements, sur les vétérans de guerre.

Le songe du soldat, nouvelle écrite par Arkadi Babtchenko. Vous avez entendu dans la premère émission une partie de la lecture de cette nouvelle, nous vous offrons en bonus l'écoute de l'intégralité!!! > Ecouter

programmation musicale

Experience

Traquer la fièvre, massacrer l'ennui album: Hémisphère gauchelabel: Labels### Bob Dylan

Dignity album: Tell Tale Signs / Bootleg series vol 8label: Columbia### Musique de Max Richter

(instrus) album: BO du film Valse avec Bachir ### Tanger

Roulette russe et poing américain album: Il est toujours 20H dans le monde modernelabel: Dreyfus

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.