Fukushima, employés de TEPCO
Fukushima, employés de TEPCO © © REUTERS/POOL New

Fukushima. 11 Mars 2011. Trois des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daïchi sont détruits par une vague de 15 mètres de haut et émettent une radioactivité massive. Les jours qui suivront dérouleront les étapes d'un scénario catastrophe que personne n'osait imaginer.

Négligence, dissimulation, on avait imaginé qu'avec leur histoire les japonais se doteraient d'une culture de la sûreté exemplaire, en réalité il n'en est rien.

Quelques mois après la catastrophe nucléaire le journaliste free lance Tomohiko Suzuki s'est fait embaucher comme manoeuvre à la centrale de Fukushima Daïchi. Tomohiko Suzuki n'avait aucune compétence particulière, aucune connaissance en la matière, il a été assigné à une tâche de retraitement des eaux contaminées.

Tomohiko Suzuki a travaillé au coeur de la centrale nucléaire pendant plus d'un mois au cours de l’été 2011, depuis il témoigne et il dément les déclarations officielles du gouvernement japonais qui veut rassurer la population et qui affirme que la situation est sous contrôle.

Jusqu'à 21h, un témoignage inédit du journaliste japonais Tomohiko Suzuki.

Les liens

Un an après, le Japon boulversé. Webdocumentaire France 24 / Sciences et Avenir

ANNA TERNHEIM & Friends / Summer Rain

Concert de poche de la Blogothèque

La fissure - Japon, 9 mois après. Un projet d'A. Lourenço et C. Nozières

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.