Hiba a 19 ans, elle vit dans la banlieue Nord de Paris, elle est musulmane, pratiquante, elle est en classe préparatoire, elle veut intégrer centrale. Hiba vise le prestige, pas moins, et pourtant elle est consciente de sa condition, elle sait que rien ne joue en sa faveur, mais elle y croit, elle est prête à mener le combat. Elle sera la meilleure, elle s'imposera, à qui? A eux, à nous, Hiba ne sait plus vraiment... Hiba est née en Tunisie, ses parents étaient des opposants au président Ben Ali, ils ont fui quand elle avait à peine trois ans. De la Tunisie, Hiba se souvient de presque rien, il lui reste seulement quelques images, son grand-père, et sa mère marchant sur les trottoirs rouges de Tunis quand elle était recherchée par la police. Hiba n'a pas oublié la tension et la peur de sa mère. Hiba est une fille de réfugiés politiques, et par fidélité pour le combat de ses parents, à sa majorité elle a demandé la prolongation de son statut de réfugiée. Depuis Hiba a des doutes, elle était sûre d'être française, mais en faisant ses papiers et à force de démarches administratives, elle a compris qu'on ne l'avait jamais considérée comme telle. Absurde, incoyable. Hiba vit en France depuis qu'elle est enfant, elle va à l'école depuis la maternelle, elle a manifesté, fait grève contre le CPE, l'année dernière elle a eu le bac, cette année elle est en maths sup, alors c'est quoi française? Hiba s'est donc cherchée une autre identité, une autre définition d'elle même, si elle n'est pas Tunisienne, si elle n'est pas Française, ou moins elle est sûre d'une chose, elle est musulmane, et l'Islam, lui, ne la rejettera jamais. Hiba, la première fois que je l'ai rencontrée, c'était à Aubervilliers, le club culturel de son lycée « les Voraces » avait organisé une soirée autour de l 'identité justement, et Hiba avait pris la parole pour lire les lettres que ses parents avaient envoyés à l'OFPRA pour obtenir le statut de réfugié. Ce club, pour Hiba c'est très important, ça lui a redonné confiance: écouter parler des intellectuels de renom, ça lui redonné un peu de légitimité et aujourd'hui Hiba est de tous les combats. Même si quelques fois encore elle doute de ce qu'elle vaut. Elle se reprend vite et se répète comme pour se convaincre qu'elle y arrivera, c'est sûr. Elle s'imposera. On voudrait y croire.

programmation musicale

Amina

Allah Ya Moulena album: Nomadlabel: Mercury### Alela Diane

Oh! My Mama album: The pirate's Gospellabel: Fargo### Mouss et Hakim

La carte de résidence (da Slimane Edit) album: La carte de résidencelabel: Atmospheriques### Saycet

(instrus) album: One way at homelabel: Electron ypop

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.