C’était le 29 septembre dernier : des juges, des avocats, des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, des élus de Seine Saint Denis, s’étaient rassemblés devant le tribunal de Bobigny pour protester contre les déclarations du ministre de l’intérieur, dans lesquelles les magistrats étaient accusés de démission. Hélène Franco, juge des enfants au tribunal de Bobigny, et vice-présidente du Syndicat de la magistrature, était là, elle aussi, pour dire son indignation et réclamer un peu d’intelligence en matière pénale. Parce qu’au travers des accusations du ministre de l’intérieur, « les juges des enfants taxés de laxisme », c’est la justice des mineurs qui est attaquée. C’est sa spécificité qui est remise en cause. La justice des mineurs c’est une justice où la loi se veut pédagogique, c’est une justice qui jusqu’alors faisait prévaloir la mesure éducative sur la mesure répressive. Dans le bureau d’Hélène Franco, juge des enfants au tribunal de Bobigny, il y a une Marianne sculptée et plein de dossiers empilés les uns sur les autres, ce sont les dossiers des enfants qu’elle suit. Des enfants en danger, qui ont besoin d’être protégés, qu’ils aient donnés ou subis la violence. Dans le bureau d’Hélène Franco, juge des enfants au tribunal de Bobigny, il se dit aussi la précarité, l’inactivité, la famille éclatée, les enfants déscolarisés. Dans le bureau d’Hélène Franco, nous sommes tous égaux, citoyens d’un pays, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs. Une loi – la même pour tous. C’est avec elle que nous allons passer cette heure, avec elle et tous ceux qui sont venus manifester pour défendre les magistrats.

programmation musicale

Tortoise

Four - day interval album: TNTlabel: City Slangparution: 1998### Abd al Malik

Les autres album: Gibraltarlabel: Atmosphériquesparution: 2006### CocoRosie

Brazilian Sun album: Noah's Arklabel: Touch and go

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.