Rediffusion du 8 juin 2012

Françoise Héritier
Françoise Héritier © Radio France

D'abord je dois vous dire que c'était une belle rencontre, une de celle que je porterai longtemps, une rencontre qui donne du sens, à ma vie et à mon métier. Quelle chance de pouvoir parler pendant une heure et demie avec Françoise Héritier !Une heure et demie pour célébrer la vie, les petits riens, les grandes joies, une heure et demie en forme de fantaisie pour se souvenir des belles choses, de la grâce, de la légèreté et de la beauté d'exister. Une heure et demie de désir, d'appétit, pour avoir le goût, le goût de tout, le goût des autres, avoir les yeux ouverts. Parce que c'est le sel de la vie, le sel de notre vie.

C'est un petit livre, c'est une longue phrase, une énumération de perceptions, de sensations, d'émotions, on se laisse emporter ; je m'y suis retrouvée, j'ai pris un crayon pour surligner ce que nous avons de commun, Françoise Héritier et moi, je souris à cette idée, et pourtant je sais que je ne suis pas la seule à avoir fait cela, et pour moi c'est quoi le sel de la vie ? Et pour vous, votre sel à vous il a quel goût ?

Et au fil des pages c'est un portrait qui se dessine, un portrait de Françoise Héritier, comme on ne se l'était jamais imaginé. Grande intellectuelle, c'est du corps dont elle parle, le corps avant tout, au centre de tout, et l'on découvre une femme gourmande, sensuelle, mélomane, danseuse, pas toujours sérieuse, une femme qui aime se vautrer dans un canapé, boire un café au soleil, succomber devant un spéculos, faire pipi dans la nature, et qui aime avoir l'esprit vacant.

Jusqu'à 21H, une heure pour jouir sans complexe de ce que l'on aime et écouter la vie en soi.

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.