C'était en Mai dernier à Jérusalem, l'Université palestinienne Al Qud's organisait pour la première fois un Concours International de plaidoiries pour les Droits de l'Homme en partenariat avec le Mémorial de Caen et l'Institut International des Droits de l'Homme. Organiser ce concours à quelques mètres seulement du mur de séparation, c'est une manière de dire et redire la prééminence du droit sur la force, de la justice sur la violence. La semaine dernière vous avez entendu Jamela et Luna, deux des lauréates palestiniennes. Ce soir c'est avec Banna que nous allons passer cette heure. Banna est palestinienne, elle est ce qu'on appelle une arabe israélienne. Les arabes israéliens représentent 20% des citoyens israéliens. En réalité, ils sont considérés comme des citoyens de seconde zone. Banna est palestinienne, elle vit à Jérusalem, elle y a fait ses études, en hébreu, qu'elle parle parfaitement, elle a étudié le droit dans une université israélienne et aujourd'hui elle est avocate au barreau d'Israël. Banna est très engagée dans la lutte pour les Droits de l'Homme, elle défend des palestiniens qui vivent dans les territoires occupés, et plus particulièrement des palestiniens qui ont subi des actes de tortures. Banna est conseillère juridique de la seule association israélienne qui s'occupe des cas de torture sur des prisonniers palestiniens. En Mai dernier, pour le Concours International des plaidoiries pour les Droits de l'Homme, Banna a plaidé le cas d'un homme qui a été arrêté par des soldats israéliens, puis torturé pendant 6 jours, à tel point qu'il en perdu l'utilisation des mains. Cet homme a été incarcéré pendant 25 mois et libéré à condition qu'il abandonne ses droits de poursuite à l'encontre de ses bourreaux. Banna est Palestinienne et citoyenne de l'état d'Israël. Banna est avocate au barreau d'Israël depuis 10 ans. Elle défend les droits des palestiniens des territoires occupés comme eux elle est quotidiennement confrontée aux interdictions de circulation entre Israël et la Cisjordanie. BONUS :Cette semaine, nous vous proposons d'écouter en integralité les plaidoiries de tous les avocats qui ont participé au concours. -Plaidoirie de Jamela Zead (Palestine), "Balle perdue, destin brisé" , lauréate du prix du Mémorial de Caen. (en arabe) > Ecouter -Plaidoirie de Luna Orikat (Palestine),"Se souvenir de la terre" , lauréate du prix du Consulat de France (en arabe) > Ecouter -Plaidoirie de Banna Soughry-Badarne (avocate Palestinienne du barreau Israélien) "Requète en vue de mener une enquète indépendante, effective et impartiale dans les cas de torture supposée commise par les services de sécurité israëliens" lauréate du prix du Consulat de France (en arabe) > Ecouter -Plaidoirie de Céline Verbrouck (Belgique) "Lutter contre les mutilations génitales féminines" (en français) > Ecouter -Plaidoirie de Richard Sédillot (France), Requiem pour des cadavres anonymes" (en français) > Ecouter -Plaidoirie de Marie-Anne Soubre M'Barki (France), "Exilés de l'interieur" (en français) > Ecouter -Plaidoirie de Xavier-Jean Keita (France), "Sati Ram Kumari, ou le bucher des veuves" (en français) > Ecouter -Plaidoirie de Miran Arafat-Yaish (Palestine), "L'honneur d'une femme" (en arabe) > Ecouter -Plaidoirie de Guy-Paul Kiele (France), "Plaidoirie pour les albinos, la dure vie d'un enfant albinos au Mali (en français) > Ecouter

programmation musicale

Kronos Quartet

Tashweesh (interference) album: Floodplainlabel: Nonesuch records### Dedication

Mali Huriye album: DAMlabel: Red Circle Music### Kamilya Jubran

Mira'at al hijrah album: Palestine in my heartlabel: EMI### Max Richter

album: Memoryhouselabel: Fatcat records

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.