Un nom d’emprunt, Bilal Hibrahim el Habib, une fausse nationalité, Kurde irakien, un plongeon dans la mer, quatre heures et demi dans l’eau, il n’en faut pas plus pour se faire enfermer dans le centre de rétention de Lampedusa. C’est là que des milliers d’immigrés clandestins finissent leur voyage, et où aucun observateur ni journaliste ne peut entrer. Fabrizio Gatti est Italien, journaliste de presse écrite, il travaille pour l’hebdomadaire Espresso. Il a décidé au mois de Septembre dernier de se faire passer pour un clandestin Kurde Irakien, du nom de Bilal Hibrahim el Habib, pour pouvoir enquêter sur les conditions de vie à l’intérieur du centre de rétention de Lampedusa. Lampedusa c’est une petite île italienne entre la Sicile et la Tunisie. C’est la dernière terre européenne avant l’Afrique, la plus au Sud, c’est une des portes d’entrée de l’eldorado européen pour les Lybiens, les Egyptiens, les Tunisiens, les Erythréens… Fabrizio Gatti s’est inspiré du film « Papillon » avec Steeve Mac Queen qui pour fuir Cayenne se jette à la mer du haut des rochers. Sauf que là il ne s’agissait pas de s’échapper mais de se faire prendre. Fabrizio Gatti s’est jeté à la mer, pour témoigner. Humiliations, abus, violences, violation de la loi, violation des droits de l’homme. Tout ce que l’Italie a toujours caché aux inspections du parlement Européen. C’est son journal que vous allez entendre, le journal d’un clandestin à Lampedusa, publié la semaine dernière dans l’hebdomadaire l’Espresso et qui a soulevé un tollé dans la classe politique Italienne. Le journal de Fabrizio Gatti journaliste alias Bilal Hibrahim el Habib, clandestin Kurde Irakien.

programmation musicale

Robin Gutherie- Harold Budd

(instrus) album: BO du film Mysterious Skinlabel: Commotion records### Cocorosie

Brasilian Sun album: Noah's Arklabel: Touch an go### Roswell Rudd's

(instrus) album: Malicoollabel: Soudscapes series### Faytinga

(instrus) album: Eritrealabel: Cobalt### Diefadima Kanté

Toro album: Frankonodoulabel: Frikyiwa

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.