Ghada Abdel Aal
Ghada Abdel Aal © Radio France

«Je veux me marier !»

C'était d'abord le titre d'un blog égyptien, c'est devenu un livre, 60 000 exemplaires, 10 éditions, c'est aujourd'hui un best-seller.

Son auteur est une jeune femme d'une trentaine d'années, Ghada Abdel Aal. Elle est pharmacienne, provinciale, elle vit à 150 kilomètres du Caire dans le delta du Nil.

Ghada Abdel Aal veut se marier, elle ne pense qu'à cela : se marier. C'est une obsession : se marier avant qu'il ne soit trop tard, se marier avant d'être traitée de vieille fille et d'être regardée de travers. Se marier avant que l'on dise sur votre passage « elle doit avoir quelque chose qui cloche pour être encore célibataire à son âge ».

Ghada Abdel Aal a décidé d'écrire sa quête du mari idéal. Elle met les pieds dans le plat, elle lève un tabou, les filles égyptiennes n'osent pas parler de cela. C'est vulgaire, mal vu, personne ne dit jamais cette ronde des prétendants que l'on impose aux jeunes femmes, la famille à l'affût, entremetteuse. C'est à chaque fois le même manège, le grand ménage avant chaque rencontre, le branle bas de combat, tout le monde se met sur son 31, et je m'habille comment, et je me maquille ou pas, qu'est- ce qu’il préfèrera ? On croirait l'arrivée du Messie.

Ghada décrit l'arrogance de ces prétendants qui font leur sélection, les regards qui déshabillent, les critères de beauté, leur grossièreté, leur mensonge. C'est un défilé. Le premier est fou de foot et de télé, le second l'arnaque, le troisième est maniaque, le quatrième est en retard. Etc... etc... il y en aura 10 dans le livres. 10 prétendants. Tour à tour pathétiques, drôles, tragiques, désopilants mais surtout inimaginables pour nous !

Avec son blog puis son livre Ghada Abdel Aal tend un miroir devant la égyptienne société qui cantonne les femmes dans leur rôle d'épouse et de mère et qui considère les femmes célibataires comme des infirmes. En Egypte aucune réussite ne peut remplacer le mariage pour une femme.

Les liens

Le blog de Ghada

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.