On ne voit pas leur visage, ils ont mis des masques blancs sans expression, qu’ils achètent dans les magasins de farces et attrapes. L’image est forte mais ce qu’elle induit aussi, la peur d’être reconnue et de perdre toute opportunité de faire un stage, et de trouver un emploi. On ne voit pas leur visage, où plutôt ils ont tous le même visage, ils sont remplaçables, renouvelables, corvéables, c’est une main-d’œuvre déguisée. Ils sont jeunes, diplômés, compétents, ils ont très envie de travailler. Ils sont stagiaires, sans contrat, sans droit, sans salaire, au mieux ils sont rémunérés à hauteur de 30% du SMIC soit 360 euros. Ils sont nombreux. Le conseil économique et social chiffre à 800 000 le nombre de stagiaires chaque année. Ils se sont appelés génération précaire. Ils demandent une réforme du statut des stagiaires. Luna fait partie du collectif « génération précaire ».C’est un peu par hasard, sur Internet, en tapant "abus et stage" qu’elle est tombée sur les premiers témoignages qui seront à l’origine de la création du collectif. Ca lui a fait un bien fou de lire qu’elle n’était pas seule. Depuis elle est de toutes les réunions. C’est son journal que vous allez entendre, Luna, 26 ans, bac+5, diplômée du secteur bancaire, membre du collectif « génération précaire ».

programmation musicale

Arletty

Moi je cherche un emploi album: Anthologie 2005label: Le chant du monde### Cocorosie

Brasilian sun album: Noah's Arklabel: Touch and go### Elzef

Cumuler album: Mais d'où vient le vent?label: Night and Day### Idaho

(instrus) album: The lone gunmanlabel: Talitres### Andrew Bird

Skin Is, My album: The mysterious production of eggslabel: Fargo### Alias

(instrus) album: Mutedlabel: abr0036CD### liens

Le site de génération précaire

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.